La turista contre le cancer du colon ?

lu 3028 fois

Cauchemar des voyageurs, la bactérie à l’origine de la célèbre turista pourrait se révéler une alliée de choix contre le cancer colorectal. La toxine produite par les bactéries ECT (Echerichia coli entérotoxinogène), responsables des désagréments intestinaux des globe-trotters, pourrait enrayer la prolifération de cellules cancéreuses du côlon.

Les chercheurs ont ajouté la toxine produite par les bactéries au milieu de culture des cellules cancéreuses en division. Résultat : ils ont constaté une réduction de leur multiplication et un allongement de leur cycle cellulaire. Bien que reposant sur plusieurs molécules, le mécanisme peut être simplifié ainsi : la toxine se fixe sur les cellules cancéreuses, ouvrant ainsi la porte à un afflux de calcium, ce qui bloquerait leur prolifération.

Même si cette propriété n’a été observée qu’en éprouvette, elle pourrait, selon les scientifiques américains, expliquer en partie les disparités géographiques des cas de cancers colorectaux. Très fréquent dans les pays occidentaux, le cancer du côlon a une très faible incidence dans les pays en voie de développement.

Les chercheurs espèrent que cette découverte pourra demain offrir de nouvelles possibilités de prévention de cette maladie, qui avec 36 000 nouveaux cas par an est le premier cancer en France.

SOURCE : Doctissimo

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s