La soupe, plat favori des Belges !

lu 7248 fois

Le Belge consomme 26 litres de soupe par an et en prend à tout moment de la journée. C’est trop ? Non, c’est bon pour son indice de masse corporelle ! Tel est le message de Knorr, qui lance la semaine de la soupe du 18 au 24 janvier 2010 pour mettre en avant les bienfaits de ce plat sain.

« La soupe, plat favori des Belges ! » - Crédit photo : www.tc.gc.ca Les Belges sont de vrais amateurs de soupe, c’est ce qui ressort d’une étude menée par Knorr. Le Belge ne consomme pas moins de 26 litres de soupe par an. Ce sont les Flamands qui en mangent le plus (26 litres par personne), suivis des Wallons (25,3 litres de soupe) et enfin des Bruxellois avec 24,4 litres de soupe. Les repas où l’on mange le plus de soupe restent ceux du soir (73%) et du midi (71%). Plus étonnant, nous mangeons de plus en plus de soupe entre les repas : 20% des Belges en mangent pendant la matinée, 41% pendant l’après-midi et 40%, pendant la soirée.

L’étude dévoile la recette « secrète » du succès : la soupe est une manière simple pour les petits comme pour les grands de manger des légumes. Elle constitue un plat aisé à préparer et rassasie rapidement. La préférée des Belges est la soupe aux tomates avec des boulettes, suivie de la soupe de légumes et de la soupe au potiron. Le week-end, le Belge apprécie des soupes légèrement différentes: il prend volontiers une assiette de soupe tomate au basilic ou une crème de champignons des bois.

Bon pour l’IMC

Selon les nutritionnistes, la soupe est connue pour ses propriétés bénéfiques pour la santé et sa capacité à rassasier rapidement, ce qui contribue à éviter les repas trop copieux. Des études montrent que les grands mangeurs de soupe ont une consommation énergétique moindre que ceux qui n’en consomment que peu ou pas du tout et un indice de masse corporelle (mesure de la corpulence et de l’excès de poids) plus faible. Autrement dit : la soupe peut aider à contrôler son poids. C’est une bonne nouvelle pour tout ceux qui souhaitent allier saveur, facilité et contrôle du poids.

Des millions de litres par an

On reste influencé par nos habitudes alimentaires : la moitié des Belges prennent leur soupe en entrée des repas. A la recherche d’un repas ou snack en chemin, à l’école ou au travail ? Un sur cinq choisit une soupe. Est-ce une preuve que la soupe se mange principalement en semaine ? Pas vraiment : 60% des amateurs de soupe en boivent pendant la semaine et le week-end. Mais d’où viennent ces millions de litres de soupe que les Belges consomment ? Près de trois sur quatre (73%) achètent du bouillon pour se préparer eux-mêmes leur soupe et 79% achètent de la soupe préparée.

Détail intéressant : les cordons bleus belges se font souvent eux-mêmes de la soupe. Envie de légumes supplémentaires ou de quelque chose de particulier ? Alors le Belge préfère prendre de la soupe en brique. Au total, 260 millions de litres sont ainsi consommés chaque année dans notre pays.

Idéal dans une assiette

Pour le Belge la soupe est un plat idéal en cas de visite inopinée, pour des mangeurs difficiles, pour avoir de l’énergie ou pour se détendre tranquillement. Vos enfants mangent difficilement des légumes ? La soupe aux boulettes fonctionne toujours. Les boulettes sont depuis des générations (et aujourd’hui encore !) garantes de succès. C’est un bon moyen pour que petits et grands mangent plus de légumes.

SOURCE : Diffu-Sciences

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s