La place primordiale de l'oeuf dans notre alimentation

lu 4527 fois

97% des Français consomment des oeufs, dont 78% au moins une fois par semaine, ce qui se traduit par une consommation de 222 oeufs par an et par Français, c’est ce que révèle l’enquête (*) CSA / ADOCOM pour le Comité National pour la Promotion de l'Oeuf (CNPO). L’oeuf confirme ainsi sa place primordiale dans l’alimentation des Français et bénéficie d’une image très positive auprès des consommateurs.

L’oeuf bénéficie d’une image très positive auprès des Français. Ses qualités nutritionnelles, sa praticité et son faible coût font de cet aliment, un produit indispensable. Dans le contexte actuel, les oeufs tirent ainsi leur épingle du jeu en continuant de séduire les Français, puisque les achats des ménages en Grandes et Moyennes Surfaces ont progressé de + 1,9 % en volume.

Bon pour la santé, peu cher et pratique

Côté nutrition, 92% des Français estiment que l'oeuf est bon pour la santé, 84% qu'il est riche en vitamines et oligoéléments et 90% qu'il s'agit d'un produit naturel. L'oeuf est également un produit de qualité anti-crise : 84% des Français reconnaissent que l’oeuf est un des aliments qui présente le meilleur rapport qualité/prix, et qu'il s'agit de la protéine la moins chère du marché à 83%.

Des qualités indispensables en période de crise économique et de baisse du pouvoir d'achat, ce qui explique certainement cette consommation d'oeufs toujours soutenue en 2012.

La praticité est un autre atout de l'oeuf largement plébiscité : 64% des consommateurs en mangent car c'est un aliment facile et rapide à préparer. 87% des Français à estimer qu'il s'agit d'une source inépuisable de créativité culinaire et 67% utilisent l'oeuf simplement tel quel, en plat principal sous formes d'oeuf au plat, d'omelette, d'oeuf dur ou encore d'oeuf à la coque.

97% des Français consomment des oeufs

Les oeufs : un aliment très populaire que l’on consomme fréquemment pour sa facilité et sa rapidité de préparation… La quasi totalité des Français déclare consommer des oeufs (97%) et en faire manger à ses enfants (94%). Il s’agit d’ailleurs d’un aliment très largement apprécié des enfants (87%).

Très peu de Français ne consomment pas d’oeufs : seulement 3%, pour des raisons variables : les non-consommateurs n’y pensent tout simplement pas pour 28% d'entre eux ou, encore, ils n'en aiment pas le goût pour 20%. Certaines raisons médicales sont également évoquées : leur médecin leur a déconseillé pour 13% et 7% y seraient allergiques. Enfin, ils n'en consomment pas pour des questions de régime alimentaire : 4% des non-consommateurs sont végétaliens et 11% déclarent suivre un régime alimentaire spécifique.

L’oeuf : indispensable pour 3 Français sur 4

Les oeufs : un aliment indispensable dans l’alimentation qui bénéficie d’une très bonne image… 3 Français sur 4 estiment que l’oeuf est indispensable dans l’alimentation humaine.

90% des Français estiment que l'oeuf est un produit naturel. C'est sans doute pourquoi il est très largement reconnu pour son atout santé, 92% des Français estimant qu'il est bon pour la santé. L’oeuf est ainsi reconnu par plus de 4 Français sur 5 pour ses apports en vitamines, oligoéléments et protéines. Pour 3 Français sur 4, l’oeuf est même reconnu comme un aliment consommable dans le cadre d’un régime alimentaire amincissant.

84% des Français reconnaissent que l'oeuf est un des aliments qui présentent le meilleur rapport qualité/prix, et 83% que l'oeuf est la protéine la moins chère du marché.

Des oeufs dégustés au moins une fois par semaine

78% des Français consomment des oeufs au moins une fois par semaine, 29% en consomment au moins 2 à 4 fois par semaine, 48% 1 fois par semaine et 1% en mangent même tous les jours.

L’oeuf : au déjeuner et au diner

Les principales occasions de consommation d’oeufs sont les deux repas complets de la journée, soit : le déjeuner (68%) et le dîner (77%).

A noter tout de même que 14% des consommateurs en mangent au petit-déjeuner ou au brunch, notamment les habitants d’Île de France (26%) qui suivent probablement la mode du brunch se développant dans la Capitale.

L’oeuf : facile à préparer pour 2 consommateurs sur 3

Près de 2 consommateurs sur 3 mangent des oeufs car c’est avant tout un aliment facile et rapide à préparer. Dans une moindre mesure, ils sont consommés par habitude d’une recette aimée (1 consommateur sur 4).

L’oeuf : privilégié en plat principal

Les oeufs : un aliment que l’on préfère consommer tout simplement tel quel : au plat, en omelette), etc… L’oeuf est le plus souvent utilisé en plat principal, « tel quel », par 2 consommateurs sur 3.

Cependant, une part non négligeable de consommateurs (1 consommateur sur 3) utilise les oeufs « transformés », le plus souvent dans des préparations maison salées ou sucrées (tartes, quiches, pâtisseries…).

L’oeuf au plat : la recette d’oeuf préférée des consommateurs

Les recettes d’oeuf préférées des consommateurs sont avant tout : l’oeuf au plat et l’omelette en tête du classement.

On retrouve à égalité parfaite en 3ème recette préférée des Français : les oeufs durs et les oeufs à la coque. Viennent ensuite les oeufs brouillés, puis les oeufs cocotte, puis les oeufs en neige en 7ème position.

L'oeuf est considéré par 87% des consommateurs comme une source inépuisable de créativité culinaire.

Date de ponte et type d’élevage : critères déterminants pour le choix des oeufs

Les principaux critères de choix à l’achat d’oeufs : la date de ponte et le type d’élevage Lorsque l’on demande aux consommateurs de classer divers critères de choix à l’achat d’oeufs, ils déclarent les choisir avant tout en regardant la date de ponte. Le critère du type d’élevage des poules ne vient qu'en 2ème position.

Viennent ensuite le prix et le calibre. Le prix est plus important pour les plus jeunes (18-49 ans), les CSP- et les acheteurs en magasin (hyper/super marché).

En comparaison, les critères les moins importants sont : la couleur de la coquille, la marque et, dans une moindre mesure, le lieu de production.

Les oeufs de plein air seraient privilégiés par 1 consommateur sur 2

1 consommateur sur 2 déclare acheter le plus souvent des oeufs de poules élevées en plein air, et davantage chez les acheteurs via les circuits de proximité (61%).

14% déclarent acheter des oeufs Bio, 13% des oeufs standards, 6% des oeufs Label Rouge et 3% au sol.

A noter que 15% des consommateurs déclarent ne pas faire spécialement attention au type d’élevage dont l’oeuf est issu, notamment lorsqu’il s’agit d’acheteurs d’oeufs en magasin (hyper/super marché).

L’achat d’oeufs Bio est plus important chez les CSP+ (19%) et chez les habitants du Sud Est (21%). Les oeufs standards sont, quant à eux, achetés le plus souvent par les CSP- (19%) et les acheteurs en magasin (hyper/super marché).

A noter également que, contrairement à la réalité des faits, 4 Français sur 5 pensent que le goût de l’oeuf dépend du type d’élevage dont il est issu

Les consommateurs plébiscitent l’origine France à 89%

Les oeufs : une origine France importante à l’achat et le logo « Pondus en France » déjà connu…

L’origine France est un critère important à l’achat pour une très large majorité de consommateurs (9 consommateurs sur 10), et encore plus pour les acheteurs d’oeufs via les circuits de distribution de proximité (marché, petits commerçants) ou la vente directe.

Le logo « Pondus en France » est encore peu connu des consommateurs, toutefois un peu plus d’1 Français sur 4 déclare en avoir déjà entendu parler, ce qui est très positif pour ce logo nouvellement lancé.

Les magasins : lieux privilégiés des achats des oeufs

  • L’hyper marché : le principal lieu d’achat des oeufs, proposant un choix satisfaisant…
  • Les réseaux de distribution de proximité et de vente en direct ne sont pour autant pas négligés par les consommateurs…

Le principal lieu d’achat des oeufs est clairement l’hypermarché / supermarché / supérette (4 consommateurs sur 5 y achètent des oeufs).

Ces points de vente sont encore plus privilégiés par les plus jeunes (18-24 ans : 92%) et par les habitants d’Île de France (93%).

Les lieux d'approvisionnement en direct sont utilisés par 1/3 des consommateurs : 16% se font donner des oeufs par un proche ou un voisin, 14% s'approvisionnent chez un producteur local ou dans une AMAP et 7% consomment même les oeufs de leurs propres poules. La vente directe a globalement une part plus importante chez les CSP+ (42%).

Les circuits de proximité sont utilisés par 1/4 des consommateurs : 22% sur les marchés et 7% chez le crémier / fromager. Les circuits de distribution de proximité (marché, petits commerçants) sont davantage fréquentés par les plus âgés (31%) et les inactifs (30%).

Les consommateurs satisfaits du choix proposé en rayon

Les consommateurs achetant leurs oeufs en hyper/super marché ou supérette se déclarent très majoritairement satisfaits du choix d'oeufs proposé dans les rayons de leur magasin (92%). Ils déclarent également trouver facilement le rayon des oeufs en magasin (97%).

(*) Etude quantitative, avec recueil des données via l’omnibus online de CSA, réalisée les 26 et 27 mars 2013 auprès d'un échantillon national de 1012 personnes, représentatif des Français de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas en termes de sexe, d’âge, de CSP de l’interviewé, de région et de taille d’agglomération.

Source : Comité National pour la Promotion de l'Oeuf (CNPO)

SOURCE : Comité National pour la Promotion de l'Oeuf

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s