La noix ralentit le cancer de la prostate

lu 8108 fois

La consommation de noix pourrait ralentir la croissance du cancer de la prostate et aurait des effets bénéfiques sur plusieurs gènes liés au contrôle de la croissance et au métabolisme tumoral. C’est ce que concluent des chercheurs américains.

« La noix ralentit le cancer de la prostate » - Crédit photo : FEVIA Le Cancer de la prostate affecte un homme sur six aux Etats-Unis. Les facteurs environnementaux, notamment alimentaires, jouent un rôle relativement important dans son développement et sa progression. Il semble, selon une nouvelle étude, que la consommation de noix ait un impact bénéfique sur le contrôle de la croissance tumorale dans ce type de cancer.

Une quantité envisageable chez l’humain

Des souris ayant été génétiquement programmées pour développer un cancer de la prostate ont été nourries avec un régime alimentaire comprenant des noix entières. Après 18 semaines, les auteurs ont constaté que la consommation de l'équivalent humain de plus ou moins 70g de noix par jour conduisait à une croissance tumorale beaucoup plus lente par rapport à des souris consommant le même régime alimentaire avec une quantité égale de matière grasse, mais pas de noix.

Les scientifiques ont également constaté que non seulement la croissance du cancer de la prostate était réduite de 30 à 40 pourcents mais que les souris ayant reçues le régime noix présentaient des taux sanguins diminués d'insuline-like growth factor (IGF-1), une protéine impliquée dans la croissance cellulaire.

Action sur les gènes

Outre les effets de la noix sur la rapidité de croissance du cancer de la prostate, les chercheurs ont observé l'effet de la noix de Grenoble sur l'activité des gènes impliqués dans les tumeurs de la prostate chez la souris et ont mis en évidence des effets bénéfiques sur plusieurs gènes liés au contrôle de la croissance et au métabolisme tumoral.

Les auteurs de cet essai prometteur concluent en disant que des études supplémentaires seront maintenant nécessaires afin d’explorer de manière plus approfondie les mécanismes par lesquels les noix ralentissent la croissance des cellules tumorales.

(Par Adrien Loreis, diététicien, d'après Davis P et al. "Walnuts slow prostate tumors in mice". UC Davis Health System.)

SOURCE : Health and Food

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s