La microflore intestinale : la vie intérieure

lu 4408 fois

Si le grand public associe facilement maladie intestinale et bactérie pathogène, il n'en va pas de même pour la perception du rôle positif des bactéries bénéfiques (probiotiques) sur notre santé et notre bien-être...

Il est vrai qu'aujourd'hui, nous sommes nombreux à nous inquiéter de notre aspect extérieur, alors qu'il faudrait peut-être davantage nous intéresser à ce qui se passe à l'intérieur de notre corps, en particulier au niveau de notre système digestif. Nos intestins digèrent les aliments que nous consommons afin d'une part de nous fournir les nutriments nécessaires et d'autre part d'éliminer déchets et toxines.

Un système digestif sain dépend de l'équilibre entre les millions de bactéries qui y résident. Il a été prouvé scientifiquement qu'une flore intestinale déstabilisée peut entraîner des problèmes telles les indigestions, une immunité réduite ou une tendance à la diarrhée. Le stress, un régime défectueux, la prise d'antibiotiques ou la simple fatigue peuvent altérer l'équilibre naturel dans les intestins.

On a longtemps cru que le gros intestin, en particulier au niveau du côlon, avait un rôle mineur dans l'alimentation. Nous savons aujourd'hui, au vu d'études récentes, qu'il n'en est rien. La microflore du côlon joue un rôle vital pour la santé, et la fonction de cet organe semble avoir été largement sous-estimée.

Bactéries et santé intestinale

Le côlon humain contient plus de 200 espèces de bactéries. Les chercheurs sont en train d'étudier les effets spécifiques aux différentes espèces ainsi que le rôle qu'elles semblent jouer pour la santé des intestins.

Les adultes portent plus d'un kilo de bactéries intestinales et rejettent l'équivalent de leur propre poids de bactéries fécales chaque année. On pense que certaines bactéries intestinales, tels les lactobacilles ou les bifidobactéries , jouent un rôle bénéfique. Des études anciennes montrent que ces bactéries favorables ou " probiotiques " peuvent maintenir un bon équilibre entre les bactéries, stimuler l'immunité des intestins et empêcher toute colonisation par des organismes pathogènes qui pourraient entraîner des désordres digestifs ou des diarrhées. D'autres recherches sont en cours sur le rôle éventuel des probiotiques dans la prévention des allergies, dans l'amélioration des mouvements des intestins et dans l'aide à la synthèse de certaines vitamines.

Probiotiques et prébiotiques

Les recherches sur les aliments probiotiques sont en cours depuis de nombreuses années. Ces denrées contiennent des micro-organismes vivants qui résultent d'une fermentation ou de l'ajout d'une culture. Parmi les aliments probiotiques, on compte certains yaourts, des produits laitiers fermentés et d'autres aliments tels des légumes fermentés ou des dérivés du soja fermentés. En outre, il est désormais possible d'ajouter des probiotiques aux aliments pour enfants (enrichis avec des bifidobactéries) ou de préparer des compléments alimentaires avec des micro-organismes probiotiques.

Deux facteurs sont importants pour le développement de produits laitiers fermentés ou d'autres produits contenant des probiotiques : la survie des bactéries dans l'aliment ou dans le complément et après la digestion, et l'identité des microbes utilisés. Ces micro-organismes bienfaisants sont soit des aérobies soit des anaérobies (selon qu'ils ont besoin d'air ou pas pour survivre). Il existe plusieurs obstacles à leur survie dans l'organisme : l'acidité de l'estomac, la sécrétion de bile ou la compétition avec d'autres bactéries intestinales. Pour esquiver ces problèmes, on a par exemple ajouté des ingrédients non-digestibles (tels des composants diététiques calqués sur les fibres), qui sont utilisés par les bactéries bienfaisantes pour leur propre développement. Ces composants alimentaires sont appelés " prébiotiques ".

Il existe une troisième approche, qui combine les probiotiques (les bactéries vivantes) et les prébiotiques (les composants qui les nourrissent). Des produits alimentaires innovants (les " symbiotiques ") sont en cours de développement pour en faire bénéficier notre santé : les micro-organismes spécifiques (probiotiques) utilisés dans leur substrat (prébiotiques) sont ajoutés comme ingrédients.

Même si le domaine des pro et des prébiotiques bénéficie d'un fort potentiel, d'autres études doivent être conduites pour élucider les mécanismes et identifier les avantages qu'offrent ces substances et ces ingrédients pour la santé. On pense que dans quelques années, la compréhension de la flore intestinale humaine ainsi que la connaissance des effets d'une large palette de nutriments sur la santé et le bien-être connaîtront de nouveaux développements.

SOURCE : EUFIC

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s