La leucine ralentirait la perte musculaire liée à l'âge

3176 Réagir

Des chercheurs de l'INRA ont prouvé que l'adjonction de leucine (un acide aminé) dans l'alimentation des rats permettrait de restaurer les mécanismes par lesquels l'organisme équilibre la synthèse entre les protéines et leur dégradation.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

La régulation de cette « balance azotée » est altérée au cours du vieillissement, provoquant notamment le déséquilibre. Ce phénomène est à l’origine d’une perte graduelle (entre 0,5 % et 2 % par an) de la masse musculaire.

Cependant, il est encore trop tôt pour inciter les personnes âgées à ingérer de la leucine, l’étude devant encore être menée sur l’homme.

(Le Monde, 28/01)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM