La consommation de pistaches régule favorablement le métabolisme des personnes prédiabétiques

lu 3749 fois

La consommation de pistaches régule favorablement le métabolisme des personnes prédiabétiques

Une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique « Diabetes Care » de l’American Diabetes Association, confirme les effets bénéfiques potentiels de la consommation de pistaches sur la santé. En effet, la consommation régulière de pistaches favorisent la diminution des taux de glucose et d'insuline dans le sang des personnes diabétiques.

Les cas de prédiabète sont en augmentation, partout dans le monde. Le prédiabète se définit par l’association de troubles de la glycémie à jeun et d’une intolérance au glucose qui, à elle seule, affecte 316 millions de personnes. Si l’on sait depuis longtemps qu’une alimentation équilibrée et une activité physique régulière contribuent à réduire le risque de prédiabète, une nouvelle étude suggère que la consommation de pistaches pourrait aider à diminuer la glycémie et le taux d’insuline dans le sang, et à améliorer d’autres marqueurs du prédiabète.

L’étude [1], publiée dans la revue scientifique « Diabetes Care » de l’American Diabetes Association, précise qu’en plus d’abaisser le taux de glucose et d’insuline dans le sang, la consommation de pistaches régule le métabolisme des personnes prédiabétiques. Ces vertus, la pistache américaine les doit à sa forte teneur en bonnes graisses, en vitamines, en minéraux et en fibres, bénéfiques pour la santé, et plus particulièrement à son importante concentration en chrome, qui contribue à la régulation de la glycémie. Les conclusions de cette nouvelle étude confirment l’abondante littérature qui prouve les bienfaits des fruits à coque pour la santé, et de la pistache en particulier.

Diagnostiqué tôt, le prédiabète peut être prévenu et traité. On estime à plus de 900 millions le nombre de cas de prédiabète dans le monde, dont 7 % risquent d’évoluer chaque année vers un diabète de type 2 en l’absence de traitement. « Le simple fait de consommer des pistaches peut aider à réduire le taux de glucose dans le sang, à améliorer l’insulinosensibilité et à diminuer le risque de diabète, de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral [2]. C’est une excellente nouvelle pour les nombreuses personnes qui risquent de développer un diabète de type 2 », commente le Dr Arianna Carughi, conseillère en recherche nutritionnelle auprès de l’American Pistachio Growers. « Qui plus est, la pistache fait partie des fruits à coque les moins caloriques et les plus concentrés en composés bioactifs, comme le gamma-tocophérol et les phytostérols. »

Cette étude croisée, randomisée et contrôlée a été menée de 2011 à février 2013 sur 54 adultes prédiabétiques, divisés en 2 groupes. Les membres du premier groupe ont consommé 57 g de pistaches chaque jour pendant 4 mois, puis ont suivi un régime témoin à base d’huile d’olive et autres matières grasses en remplacement des pistaches pendant 4 mois. Ceux du second groupe ont débuté par le régime témoin avant de suivre le régime à base de pistaches. Les 2 régimes étaient équivalents en apports caloriques, de protéines, de fibres et d’acides gras saturés.

Les chercheurs ont constaté que le régime à base de pistache entraînait une baisse significative du taux de glucose à jeun, du taux d’insuline et des marqueurs hormonaux, à l’inverse du régime témoin, ainsi qu’une baisse des signes d’inflammation. Aucune prise de poids n’a été observée chez les membres des 2 groupes.

Cette étude vient confirmer les résultats d’un nombre croissant d’essais concluant aux effets bénéfiques de la consommation de pistaches sur les diabétiques et les personnes à risque de développer un diabète.

Cette étude, financée en partie par American Pistachio Growers, a été menée par des chercheurs en collaboration avec l’université Rovira I Virguli de Reus et l’institut de santé Carlos III, en Espagne. Aucune des sources de financement n’est intervenue dans la conception de l’étude, ni dans la collecte, l’analyse et l’interprétation des données.

Pour en savoir plus sur les études consacrées aux effets de la consommation de pistaches sur le diabète, rendez-vous sur le site www.americanpistachios.org.

[1] (Hernàndez-Alonso P, Salas-Salvad J, Baldrich-Mora M, Juanola-Falgarona M, Bull M. Beneficial effect of pistachio consumption on glucose metabolism, insulin resistance, inflammation and related metabolic risk markers: a randomized clinical trial. Diabetes Care 2014 ; 37:1-8.)

[2] La pistache est une excellente source d’acides gras monoinsaturés et polyinsaturés (le remplacement des graisses saturées par des graisses insaturées dans l’alimentation aide à réguler le taux de cholestérol dans le sang) ; de potassium, qui contribue à réguler la tension artérielle ; de chrome, qui aide à réguler la glycémie et le métabolisme des graisses, des protéines et des glucides ; de vitamine E, essentielle à la protection des cellules contre le stress oxydant ; de stérols végétaux, qui régulent le taux de cholestérol dans le sang (effets bénéfiques constatés à partir de 0,8 g de stérols/stanols végétaux par jour ; une portion de 100 g de pistaches contient 0,21 g de stérols végétaux) ; et de zinc, qui régule le métabolisme des glucides.

SOURCE : American Pistachio Growers

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s