La consommation de chocolat selon INCA 2

lu 13116 fois

Saviez-vous que la consommation de chocolats chez les enfants se fait majoritairement au cours des repas alors que chez les adultes, elle est plus répartie au cours de la journée ? C'est ce que révèlent les résultats de l'enquête INCA 2 dont les données spécifiques permettent d'éclaicir un certain nombre d'idées préconçues et d'apporter des précisions sur la consommation de chocolat en France.

« La consommation de chocolat selon INCA 2 » ? - Crédit photo : © Jacob Wackerhausen | istockphoto.com L'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) a mené en 2008 sa deuxième Étude Individuelle Nationale des Consommations Alimentaires (INCA 2). Les données qu'elle fournit sont intéressantes à analyser pour apprécier la consommation du chocolat en France, son évolution en 4 ans (par rapport à l'étude des Comportements et Consommations Alimentaires en France (CCAF) de 2004 et comment elle s'intègre dans l'équilibre nutritionnel.

Données de consommation

Données INCA 2

Le chocolat est un produit consommé par 80 % des enfants de 3 à 17 ans et seulement 49 % des adultes de 18 à 79 ans (sur la base d'un carnet alimentaire de 7 jours). Il se déguste en quantité raisonnable : la consommation moyenne sur la population totale est de 11,9 g/j chez les enfants (14,9 g/j chez les seuls consommateurs) et de 5,7 g/j chez les adultes (11,8 g/j chez les seuls consommateurs).

La consommation de produits de chocolat est modérée quelle que soit la cible (enfant ou adulte) car non quotidienne (en moyenne 3 fois/semaine chez les enfants et 1,6 fois/semaine chez les adultes). Chez les enfants, 88 % des occasions de consomma­tion se font au cours d'un repas entre le petit déjeuner (33 %) et le goûter (45 %), à la maison (91 % des actes de consommation) et de manière conviviale à 77 %. Chez les adultes, la consommation de chocolat est plus repartie au cours de la journée, 86 % des actes se faisant à la maison, et de manière conviviale une fois sur deux (54 %).

Comparaison des données CCAF (2004) et INCA 2 (2008)

Consommation en g/j pour les seuls consommateurs

7664_1.jpg

Entre les 2 études, la consommation moyenne observée de chocolat est similaire pour les seuls consommateurs (à noter que les tranches d'âges sont différentes entre 2004 et 2008).

Place du chocolat dans l'équilibre nutritionnel

Du fait des faibles quantités consommées, la contribution du chocolat aux apports nutritionnels est modeste. Pour les seuls consommateurs, elle représente :

  • chez l'enfant : 4,2 % de la consommation calorique, 5,6 % de l'apport lipidique et 7,9 % de l'apport en glucides simples ;
  • chez l'adulte : 2,7 % des calories, 3,8 % des lipides et 5,8 % des glucides simples.

Contrairement aux idées reçues, la consommation de produits de chocolat est plus faible chez les personnes en surpoids ou obèses, que chez les personnes minces ou les normopondérales.

(Dr Hervé Robert, médecin nutritionniste - Lettre d'information "Le Chocolat, aliment plaisir, aliment santé" n°4 - Janvier 2010)

SOURCE : Syndicat du Chocolat

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s