La consommation de caféine est bénéfique pour le cerveau

lu 4700 fois

L'effet à court terme de la caféine sur le système nerveux est un fait établi et connu des chercheurs, mais qu'en est-il de son effet sur les facultés cognitives à long terme? Une étude menée par une équipe de chercheurs européens a apporté des réponses intéressantes sur ce sujet. Le groupe finno-suédois a découvert que la consommation de thé ou de café à l'âge adulte pouvait diminuer le risque de démence ou de développer la maladie d'Alzheimer (MA) plus tard; en effet, les boissons contenant de la caféine stimulent le cerveau humain. Les résultats ont été publiés dans la revue Journal of Alzheimer's Disease.

« La consommation de caféine est bénéfique pour le cerveau » - Crédit photo : www.pausecafealzheimer.ca Des chercheurs de l’université de Kuopio, de l’institut de santé publique national en Finlande et de l’Institut Karolinska en Suède se sont penchés sur le lien entre la consommation de café et/ou de thé vers la cinquantaine et le risque de souffrir de démence/MA à un âge plus avancé.

L’équipe de l’étude CAIDE (« Cardiovascular Risk Factors, Aging and Dementia ») a sélectionné des participants parmi les survivants d’études de cohortes basées sur la population, lesquels avaient été évalués antérieurement dans le cadre du projet North Karelia et l’étude FINMONICA en 1972, 1977, 1982 et 1987.

Près de 71% (parmi les 1409 participants) examinés au cours de ces études ont été réexaminés en 1998. L’équipe a découvert 61 cas de démence et 48 de MA.

« Notre objectif consistait à étudier le lien entre la consommation de thé et de café vers la cinquantaine et le risque de développer une démence ou la MA à un âge plus avancé; en effet, l’impact de la caféine sur le système nerveux à long terme est encore inconnu et les processus pathologiques conduisant à la MA peuvent se déclencher plusieurs années avant la manifestation clinique de la maladie », explique la professeur Miia Kivipelto de l’université de Kuopio et de l’institut Karolinska.

D’après l’équipe de recherche, l’examen réalisé vers la cinquantaine dans le cadre de l’étude a permis d’évaluer la consommation de thé et de café au moyen d’un questionnaire semi-quantitatif (validé antérieurement) relatif aux habitudes alimentaires. Ils ont classifié la consommation de café en trois groupes: faible = de 0 à 2 tasses; modérée = de 3 à 5 tasses; et élevée = plus de 5 tasses. En ce qui concerne la consommation de thé, les chercheurs ont réparti les participants en deux groupes : pas de consommation de thé = 0 tasse par jour; et consommation de thé = 1 tasse par jour.

D’après les résultats de leurs travaux, les chercheurs ont conclu que les consommateurs de café d’environ 50 ans présentaient un risque plus faible de développer une démence ou la MA par rapport à ceux qui en consommaient peu ou pas du tout. Les données montrent également que la consommation modérée de café correspond au taux de risque le moins élevé (65%).

Les chercheurs ont effectué des ajustements par rapport à de nombreuses variables qui pourraient prêter à confusion, mais les résultats étaient identiques. L’équipe a également découvert que la consommation de thé était une exception plutôt qu’une règle pour la plupart des participants; ainsi, elle n’est pas mise en cause dans les cas de démence ou de MA.

« Étant donné la consommation de café considérable à l’échelle mondiale, les résultats pourraient avoir d’importantes implications en matière de prévention ou "d’ajournement" de la date de déclenchement de la démence et de la MA », fait remarquer la professeur Kivipelto. « Les résultats doivent être confirmés par d’autres études, mais ils montrent qu’une intervention au niveau de l’alimentation pourrait modifier le risque de développer une démence ou la MA », ajoute-elle. « L’identification des mécanismes de protection du café contre la démence et la MA pourrait permettre de développer de nouvelles thérapies pour ces maladie ».

Pour de plus amples informations, consulter :

Source : Copyright © Communautés européennes, 2009

SOURCE : Communautés européennes

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s