La consommation d’amandes, notamment au petit-déjeuner, permet un meilleur contrôle de la sécrétion d'insuline

lu 40507 fois

Toutes les dix secondes, une personne dans le monde meurt à la suite de complications du diabète et deux nouvelles personnes sont atteintes par la maladie [1]. Ainsi, il est important de rappeler le rôle de la nutrition chez les personnes atteintes de diabète, ainsi que le rôle-clé qu’elle joue dans la régulation par l’organisme de la sécrétion d’insuline. Deux nouvelles études confirment l’importance d’un bon repas pour démarrer la journée dans le quotidien des diabétiques.

« La consommation d’amandes, notamment au petit-déjeuner, permet un meilleur contôle de la sécrétion d’insuline » - Crédit photo : www.passeportsante.net Deux récentes études consacrées à l’impact de la consommation d’amandes sur la régulation par l’organisme de la sécrétion d’insuline, apportent de nouvelles informations qui soulignent combien il est important de démarrer la journée par un bon petit-déjeuner, en particulier s’il comporte des amandes dans sa composition !

Ces études ont apporté la preuve que la consommation d’amandes, notamment au petit-déjeuner, peut contribuer à la fois à maintenir un bon niveau d’insuline [2], avec des niveaux sains de glycémie (taux de glucose dans le sang) et à combattre le diabète de type 2, la forme la plus courante de la maladie. La consommation d’amandes au petit-déjeuner contribue par ailleurs à la sensation de satiété, un facteur décisif dans la gestion du poids. Ceci est très important dans la mesure où une surcharge pondérale constitue un facteur de risque favorable au développement du diabète.

Première étude

Dans cette étude, des personnes intolérantes au glucose - qui présentent un risque accru de développer le diabète - ont consommé des amandes avec leur petit-déjeuner. Les sujets ont enregistré une plus grande sensibilité à l’insuline, une baisse de la concentration de la glycémie dans le sang et une sensation accrue de satiété au cours de la journée, autant de facteurs positifs pour la gestion de l’intolérance au glucose [2].

Richard Mattes, responsable de l’étude et professeur au Département Alimentation et Nutrition de l’université Purdue dans l’Indiana (USA), explique : « Nos récentes découvertes indiquent que la consommation d’amandes au petit-déjeuner peut contribuer à réduire le taux de glycémie, ainsi qu’à favoriser une sensation de satiété tout au long de la journée. Ces informations recoupent d’autres travaux selon lesquels la consommation régulière d’amandes ne favorise pas la prise de poids. Des études devront déterminer si les effets modérateurs sur la glycémie mis en évidence par cette étude à court terme sont confirmés par une consommation quotidienne et durable d’amandes ».

Deuxième étude

Dans le cadre d’une autre étude, des sujets ont consommé des repas-tests, certains comprenant des amandes, d’autres non. L’étude a montré que les sujets ayant consommé des amandes présentaient des niveaux moins élevés d’hormones GIP et GLP-1 qui stimulent la sécrétion d’insuline [3].

Sarah Berry, responsable de l’étude et médecin de la Division des Sciences Nutritives au King’s College de Londres (Angleterre), explique : « Certaines études ont déjà montré que l’on n’absorbe pas toutes les graisses des amandes. Nous avons entrepris cette étude pour connaître l’impact de cette réaction sur les hormones qui stimulent la sécrétion d’insuline, ainsi que pour en explorer les effets potentiels sur la santé. Nos conclusions ont des implications sur la stabilisation du taux de glycémie, ce qui est important pour la prévention et la gestion du diabète ».

Pourquoi les amandes sont-elles aussi importantes au petit déjeuner ?

Le petit-déjeuner est particulièrement important pour les personnes intolérantes au glucose et atteintes de diabète car elles peuvent les aider à favoriser la sensibilité de leur organisme à l’insuline pendant le reste de la journée. En permettant de stabiliser les niveaux de glucose et d’améliorer la sensation de satiété, les amandes constituent en outre un en-cas idéal tout au long de la journée.

La consommation d’une poignée d’amandes au petit-déjeuner permet de bénéficier des avantages cités dans ces deux études. Elles peuvent accompagner des fruits ou être ajoutées à des céréales. D’ailleurs, de nombreuses céréales contiennent des amandes.

Avantages des amandes sur la santé

Ces deux études contribuent au vaste corpus de recherches scientifiques crédibles qui confirment les bienfaits des amandes pour la santé. Les avantages des amandes pour le cœur et le taux de cholestérol sont reconnus par les professionnels de la santé [4-13]. Les preuves sont également de plus en plus nombreuses quant aux avantages potentiels de la consommation d’amandes sur la gestion du poids [14-16].

Références :

  1. International Diabetes Federation (2006). Diabetes Atlas - Third Edition.
  2. Mattes R and Mori A. Acute Post-Ingestive and Second-Meal Effects of Almond Form on Diabetes Risk Factors. Poster presented at ICN, Bangkok, 2009.
  3. Berry SE, et al. Manipulation of lipid bioaccessibility influences postprandial gut hormone responses in healthy human subjects. Poster presented at ICN, Bangkok, 2009.
  4. Spiller GA, et al. Effect of a diet high in monounsaturated fats from almonds on plasma cholesterol and lipoproteins. Published in the Journal of the American College of Nutrition, 1992
  5. Spiller GA, et al. Nuts and plasma lipids: an almond-based diet lowers LDL-C while preserving HDL-C. Published in the Journal of the American College of Nutrition, 1998
  6. Hyson DA, et al. Almonds and almond oil have similar effects on plasma lipids and LDL oxidation in healthy men and women. Published in The Journal of Nutrition, 2002.
  7. Jenkins DJ, et al. Dose response of almonds on coronary heart disease risk factors: blood lipids, oxidized low-density lipoproteins, lipoprotein(a), homocysteine, and pulmonary nitric oxide: a randomized, controlled, crossover trial. Published in Circulation, 2002.
  8. Lovejoy JC, et al. Effects of diets enriched in almonds on insulin action and serum lipids in adults with normal glucose tolerance or Type 2 diabetes. Published in The American Journal of Clinical Nutrition, 2002.
  9. Sabate JC, et al. Serum lipid response to the graduated enrichment of Step 1 diet with almonds: a randomized feeding trial. Published in The American Journal of Clinical Nutrition, 2003.
  10. Spiller GA, et al. Effects of plant-based diets high in raw or roasted almonds, or almond butter on serum lipoproteins in humans. Published in the Journal of the American College of Nutrition, 2003.
  11. Lamarche B, et al. Combined effects of a dietary portfolio of plant sterols, vegetable protein, viscous fiber, and almonds on LDL particle size. Published in The British Journal of Nutrition, 2004.
  12. Jambazian PR, et al. Almonds in the diet simultaneously improve plasma alpha-tocopherol concentrations and reduce plasma lipids. Published in the Journal of the American Dietetic Association, 2005.
  13. Dr Cyril Kendall, University of Toronto, 2008
  14. Hollis J, Mattes R. Effect of Chronic Consumption of Almonds on Bodyweight in Healthy Humans. Br j Ntr. 2007 Sep; 98(3):651-6
  15. C-Y.O., Chen, J.-F., Liu, C.-M., Chen. Almonds ameliorate risk factors of cardiovascular disease in type 2 diabetes.
  16. Kendall, C., Esfahani, A.,Parker, T., Banach, M., Mitchell, S., Jenkins, D. Longer-term effects nuts on glycemic control in type 2 diabetes.

SOURCE : Collective des amandes de Californie

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s