La consommation d’amandes améliore les taux de lipides sanguins

lu 474 fois

La consommation d’amandes améliore les taux de lipides sanguins

Une nouvelle étude systématique et méta-analyse publiée dans le Journal of Nutritional Science montre que la consommation d’amandes entraîne une réduction significative du cholestérol total, du « mauvais » cholestérol LDL et des triglycérides, tout en n’ayant aucune conséquence significative sur les taux de « bon » cholestérol , confortant ainsi le fait que la consommation d’amandes, dans le cadre d’une alimentation équilibrée, permet de maintenir des taux sains de lipides sanguins et de réduire les risques de maladies cardiaques.

On dit souvent que les maladies cardiaques sont des dangers mortels silencieux. En effet, le plus souvent, quand les symptômes apparaissent, la situation est déjà grave. Aussi en règle générale, nous ne connaissons que peu, voire pas du tout, nos taux de cholestérol ! La bonne nouvelle, c’est que nous pouvons agir sur notre santé cardiaque en faisant du sport, en réduisant les sources de stress et bien sûr en adoptant une alimentation équilibrée, et pourquoi pas en grignotant intelligemment quelques amandes.

Une nouvelle étude systématique et méta-analyse [1] publiée en septembre montre que la consommation d’amandes a des effets significatifs positifs sur le cholestérol total, sur le « mauvais » cholestérol LDL et sur les triglycérides. Elle n’a, par contre, pas d’effet significatif sur les taux de « bon » cholestérol HDL.

Cette analyse, financée par la Collective des amandes de Californie et évaluée dans une revue référencée par des professionnels, conforte le fait que la consommation d’amandes, dans le cadre d’une alimentation équilibrée, permet de maintenir des taux sains de lipides sanguins et de réduire les risques de maladies cardiaques.

L’analyse et l'interprétation des données ont été menées par les auteurs de l’étude, indépendamment de la Collective des amandes de Californie :

  • L’étude et la méta-analyse, qui s’appuient sur des faits avérés, montrent que les amandes sont liées à des baisses significatives de cholestérol total, de cholestérol LDL et des triglycérides.

  • Les effets observés étaient plus importants avec une consommation quotidienne de 45 g d’amandes et chez les individus qui présentaient des taux de lipides sanguins élevés au départ.

  • Pour le cholestérol total, au travers de toutes les tailles de portion d’amande (doses) analysées, la baisse du cholestérol total était de 0,153 mmol/L (5,92 mg/dl). Quand la dose d’amandes était d’au moins 45 g par jour, la baisse du cholestérol total était de 0,212 mmol/L (8,20 mg/dl).

  • Pour le cholestérol LDL, au travers de toutes les tailles de portion d’amande (doses) analysées, la baisse du cholestérol LDL était de 0,124 mmol/L (4,80 mg/dl). De la même manière, quand la dose d’amandes consommée était d’au moins 45 g par jour, la baisse du cholestérol LDL était plus importante [0,132 mmol/L (5,10 mg/dl)].

  • Les chercheurs ont noté dans leur étude une baisse significative du poids corporel avec l’intervention des amandes, relative au contrôle dans trois des études menées. Le fait de maintenir un poids sain est également un facteur important d’une bonne santé cardiaque.

Les bienfaits des amandes sur la santé ont été largement établis dans les programmes d’alimentation qui contribuent à la bonne santé cardiaque, notamment dans le régime méditerranéen. Les amandes font également partie intégrante des régimes végétarien, paléolithique et vegan. C’est un aliment qui s’adapte à tous les types d’alimentation, que vous suiviez ces régimes ou pas !

Les amandes sont parfaitement adaptées à un régime qui vise santé cardiaque et poids raisonné. Riches en vitamines et en minéraux, elles sont bonnes pour votre santé. En effet, elles contiennent (par portion de 100 g/28 g) du magnésium (270/76 mg), du potassium (733/205 mg), de la vitamine E (25,6/7,2 mg) et des fibres (12,5/3,5 g). Une portion de 28 g d’amandes apporte 160 calories.

[1] Musa-Veloso K, Paulionis L, Poon T, Lee HL. Les effets de la consommation d’amandes sur les taux de lipides sanguins à jeun : une étude systématique et méta-analyse de tests aléatoires contrôlés. Journal of Nutritional Science 2016.

SOURCE : Collective des amandes de Californie

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s