La Commission européenne présente l'enquête Eurobaromètre sur la santé et l'alimentation

lu 2691 fois

D'après les résultats de la dernière enquête Eurobaromètre sur la santé et l'alimentation présentés aujourd’hui par la Commission européenne, la plupart des Européens se considèrent en bonne santé. Cependant, 38% d'entre eux se jugent en surcharge pondérale. Cette enquête, qui révèle que 95% des citoyens de l’UE voient dans l’obésité un facteur préjudiciable à la santé, s’intéresse à la santé et au physique des Européens, à leur alimentation et, de manière générale, à leurs habitudes alimentaires, aux problèmes que leur pose une surcharge pondérale et aux activités physiques qu’ils pratiquent.

Consommer davantage de légumes et moins de graisses, tel est le changement le plus fréquent que les Européens disent introduire dans leurs habitudes alimentaires. Néanmoins, dans leur majorité, les personnes interrogées affirment se sentir prisonnières d’un mode de vie sédentaire limitant leurs efforts pour mener une vie saine. Moins de 30% des Européens exercent régulièrement une activité physique « intensive ». La plupart d’entre eux (85%) pensent que les pouvoirs publics devraient lutter plus activement contre l’obésité. Neuf personnes sur dix ont le sentiment que la publicité et les méthodes de promotion des produits alimentaires influencent les enfants dans leurs choix d’aliments et de boissons.

Markos Kyprianou, le Commissaire européen chargé de la santé et la protection des consommateurs, a déclaré : « Cette enquête nous apporte des informations précieuses sur les préoccupations des citoyens de l’UE vis-à-vis de la santé et de l’alimentation. Les citoyens européens sont conscients qu’il existe un problème de surcharge pondérale et d’obésité en Europe et que la solution dépend en grande partie de leur volonté d’agir et de modifier leur façon de vivre. Parallèlement, ils considèrent que les pouvoirs publics - dont les institutions européennes - ont également un rôle majeur à jouer et doivent définir une politique cohérente de lutte contre l’obésité en Europe. La Commission envisage de répondre à cette demande en élaborant l’année prochaine des propositions de stratégie européenne en la matière. »

Une question de poids

55% des Européens pensent ne pas avoir vraiment de problème de poids. 38% se considèrent trop gros, cette opinion étant plus fréquente chez les femmes (44%) que chez les hommes (32%). Pour la plupart des Européens, une alimentation saine est une « alimentation équilibrée et variée », mais qui va aussi de pair avec une consommation accrue de fruits et légumes. C’est le mode de vie des citoyens de l’UE, notamment le manque de temps, qui semble constituer le principal obstacle à une alimentation saine.

À l’échelon européen, environ une personne sur cinq déclare avoir suivi un régime au cours des douze derniers mois – un comportement à priori plus fréquent chez les femmes, qui sont aussi plus susceptibles que les hommes de modifier leurs habitudes alimentaires.

Les principales raisons invoquées sont alors la volonté de perdre du poids et de rester en forme. 83% des personnes interrogées sont d’avis que l'obésité des enfants s’est accrue au cours des cinq dernières années. Neuf personnes sur dix ont le sentiment que la publicité et les méthodes de promotion des produits alimentaires influencent les enfants dans leurs choix d’aliments et de boissons.

Lève-toi et cours

Les personnes interrogées ont déclaré rester assises en moyenne un peu plus de six heures par jour. 51% d’entre elles exercent une activité physique sur leur lieu de travail, ce qui, bien entendu, concerne en particulier les travailleurs manuels. Bien que près de 90% affirment avoir exercé une activité physique au cours des sept jours précédents, en se rendant d’un lieu à un autre, seuls 22% disent avoir fait beaucoup d'exercice. Quasiment 90% des citoyens de l'UE ont précisé avoir eu une activité physique en plein air au cours de la même période, mais seuls 27% ont décrit cette activité comme intensive. Peu d’Européens pratiquent un sport ou exercent une activité durant leurs loisirs de façon intensive.

Pour tout renseignement complémentaire, consulter :

Source : Copyright © Communautés européennes, 2006

SOURCE : Communautés européennes

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s