La chirurgie esthétique, une discipline à encadrer

lu 2530 fois

La loi du 24 mars 2002 réserve la chirurgie esthétique aux praticiens et aux établissements réputés compétents. Selon l'Ordre national des médecins, 2 200 praticiens sont habilités à exercer dans cette discipline alors que 700 chirurgiens seulement sont titulaires du diplôme idoine.

« Plusieurs centaines » de médecins non qualifiés se livreraient donc abusivement à des interventions de ce genre. Elles ne relèvent pourtant pas de la chirurgie d’urgence, objecte Jean-Luc Roffé (Syndicat national de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique), seule dérogation autorisant un médecin à exercer hors sa spécialité.

Jean-Luc Roffé rappelle, au sujet de la loi de mars 2002, que les deux décrets d’application, pénalisant l’exercice abusif de la chirurgie esthétique, pourraient être publiés fin juin.

(La Croix, 16/06)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s