La « cascade de la satiété » : mécanismes pour le contrôle de l'appétit

lu 7882 fois

Le concept de « cascade de la satiété » peut être utilisé pour décrire le processus qui contrôle l'appétit et qui fait le lien entre physiologie et comportement. Le modèle fait la distinction entre le rassasiement (actes au cours d'un repas qui contrôlent - la fin de l'épisode - l'arrêt de consommation) et la satiété (actes de la période post-ingestion qui inhibent une surconsommation).

Pour le contrôle de l'appétit, il est important de définir les processus qui influencent à la fois la consommation pendant le repas et entre les repas. La cascade reflète l'effet des signaux épisodiques provenant des prises alimentaires régulières modulant provisoirement la surconsommation. Les individus sensibles ou résistants à la prise de poids diffèrent dans l'intensité de ces signaux, en particulier ceux provenant de la consommation des matières grasses.

Pour le contrôle de l'appétit, les signaux épisodiques doivent être considérés en relation avec les signaux toniques qui reflètent les activités provenant des réserves d'énergie ou des sites tissulaires : ils exercent un contrôle plutôt stable sur l'envie de manger. Le statut de certains signaux est ambigu car ils semblent avoir un double mode d'action. Il est important de réaliser que les aliments variant dans leur composition en macronutriments et dans leur densité énergétique (et peut-être dans leurs qualités sensorielles) ont des effets différents sur certaines étapes de la cascade de satiété, et possèdent donc des capacités différentes à restreindre l'appétit ou à permettre une surconsommation.

Les systèmes de signalisation sensés contrôler la quantité de nourriture consommée sont généralement considérés comme indépendants des signaux qui influencent le choix des aliments. Cependant, il est fort probable que ces signaux se recoupent. Ceci soulève la question de la séparation des contrôles homéostatique et hédonique de la consommation alimentaire, et l'influence de chacun d'eux sur la surconsommation et la prise de poids. On peut y voir l'équilibre entre la faim et le plaisir, si pertinent pour la culture française, et le rôle de la cuisine dans des modes de consommation de chaque culture.

Un aspect intéressant de la « cascade de la satiété » est le fait qu'elle peut être utilisée pour développer le concept de la nourriture fonctionnelle pour le contrôle de l'appétit et pour soutenir la réflexion sur les mécanismes innovants.

(John BLUNDELL, Département de Psycho-biologie, Institut des Sciences psychologiques, Université de Leeds, LS2 9JT, Royaume-Uni)

SOURCE : Lettre d'Information n°5 de MARS Food France

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s