La BIO : des actions pour répondre à la demande d'un marché en croissance

lu 5187 fois

En 2007, 4 Français sur 10 ont consommé au moins un produit bio chaque mois, 23% chaque semaine et 6% tous les jours. Durable et citoyenne, l'agriculture bio répond aux attentes des Français. 84% souhaitent qu'elle se développe et 77% estiment que la Bio est une voie d'avenir face aux problèmes environnementaux.

« La BIO : des actions pour répondre à la demande d’un marché en croissance » - Crédit photo : www.agencebio.org Cet intérêt des consommateurs est reflété par l’évolution du marché des produits alimentaires bio, évalué à 1,9 milliard d’euros en 2007. Ce marché a enregistré une augmentation annuelle moyenne de plus de 10% depuis 1999 alors que, dans le même temps, l’ensemble du marché alimentaire progressait de l’ordre de 3% par an.

Face à cette demande croissante, 11 978 producteurs étaient engagés dans l’agriculture biologique fin 2007 (+3% vs 2006). La superficie en mode de production biologique était de 557 133 ha, soit 2% de la surface agricole utilisée (SAU) nationale. Par rapport à 1995, le nombre d’agriculteurs bio a triplé et les surfaces certifiées ont été multipliées par 5. L’année 2007 a été marquée par une forte augmentation des surfaces en vignes, qui ont atteint les 22 000 ha (+20% vs 2006), en légumes frais (7 433 ha ; +32% vs 2006) et en plantes à parfums, aromatiques et médicinales.

En 2008, les premières informations vont dans le même sens. Elles montrent que la situation tend à se débloquer dans le secteur laitier mais que les engagements pris dans le secteur des grandes cultures sont très insuffisants.

Une mobilisation de tous les acteurs

Pour soutenir le développement de la bio en France, de nombreuses actions sont enclenchées dans le cadre du plan « Agriculture biologique : horizon 2012 » lancé par le Ministre de l’agriculture et de la pêche en septembre 2007. Celui-ci a pour objectif de permettre à l’agriculture biologique de passer de 2% de la Surface Agricole Utile actuellement à 6% en 2012. Il vise également à porter à 20% la part de produits bio dans la restauration collective publique d’ici 2012.

Créé pour déclencher et soutenir des initiatives structurantes en faveur de la Bio, un fonds de structuration des filières, géré par l’Agence Bio, est doté de 3 millions d’euros par an pendant 5 ans. Le 2ème appel à projet vient d’être lancé pour 2008. Le ministre de l’agriculture et de la pêche a décidé de déplafonner les aides à la conversion de l’agriculture conventionnelle vers l’agriculture biologique pour encourager les conversions.

C’est pour faire le point sur l’ensemble de ces mesures, sur l’évolution de la réglementation européenne, qui prendra effet au 1er janvier 2009, et sur les perspectives de la bio en restauration collective que l’Agence BIO a organisé le mercredi 08 octobre les 2èmes Assises Nationales. Cet événement, auquel participe le Ministre de l’agriculture et de la pêche et de nombreuses personnalités, va notamment permettre de découvrir les résultats du 1er Observatoire des produits bio en restauration collective.

Une conversion des agriculteurs davantage favorisée

C’est à l’occasion de l’ouverture hier au MEEDDAT de ces 2èmes assises nationales de la bio que Michel Barnier a annoncé une rallonge budgétaire de 12 millions d’euros par an pendant trois ans afin d’atteindre l’objectif fixé lors du Grenelle de l’environnement qui est de tripler la surface des terres consacrées au bio en France d’ici à 2012, de 2 à 6%. Ceci vient s’ajouter à l’enveloppe actuelle de 22 millions consacrée aux aides à la conversion pour les agriculteurs qui souhaitent se mettre à la production biologique.

Cette enveloppe supplémentaire permettra entre autres de pouvoir déplafonner l’aide versée aux exploitation, limitée aujourd’hui à 7.600 euros par an, ce qui pourrait intéresser des exploitations plus grosses que celles aujourd’hui visées par les aides. D’autre part, le crédit d’impôt accordé aux exploitants sera doublé et reconduit jusqu’en 2010, a également confirmé le ministre.

SOURCE : AGENCE BIO

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s