L’UFC-Que Choisir dénonce le démantèlement de la politique de prévention de l’obésité !

lu 2696 fois

L’UFC-Que Choisir dénonce le projet du Gouvernement de démanteler la politique de prévention de l’obésité, révélé par des manoeuvres de « mise au pas » de l’INPES (Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé), portant atteinte à la mission d’information du public et aux règles élémentaires de gouvernance.

« L’UFC-Que Choisir dénonce le démantèlement de la politique de prévention de l’obésité ! » Alors que les engagements de Nicolas SARKOZY en 2007 laissaient espérer une prise à bras le corps du problème de l’obésité [1], dans les faits c’est à des démissions successives que nous avons assisté : dessaisissement de Roselyne BACHELOT sur la publicité télévisée, la restauration scolaire et les confiseries en sortie de caisse ; publication par les professionnels d’une charte d’engagements au rabais, cautionnée par les ministères de la Santé et de la Culture, et enfin abandon de toutes les mesures ciblant l’obésité dans le cadre de la Loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires. Mais des informations révèlent que désormais les pouvoirs publics projettent de démanteler purement et simplement la politique de prévention.

Nous venons de découvrir que le projet de Loi de modernisation agricole donne au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation la cotutelle de l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES), organe de communication du ministère de la Santé ! Ce rattachement contre nature fera que les communications de l’INPES devront être validées par le Conseil National de l’Alimentation, donnant ainsi à l’industrie un fort droit de regard institutionnel sur les campagnes de prévention officielles !

Un article de presse [2] vient de révéler une autre manoeuvre dirigée contre la dernière campagne de l’INPES incitant le public à modérer la consommation d’aliments trop riches. Sous la pression des annonceurs de l’agro-alimentaire, les régies publicitaires des chaînes de télévision auraient dans un premier temps refusé de diffuser la campagne, avant de se raviser. Malgré ce revirement de dernière minute, cette tentative de boycott constitue une ingérence sans précédent de l’industrie agro-alimentaire pour bloquer une campagne d’information officielle et confirme la volonté de mettre au pas cet institut.

L’UFC-Que Choisir dénonce les manoeuvres de l’industrie pour museler l’INPES et demande à Monsieur Bruno LEMAIRE, ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche, de surseoir à son projet de rattachement, qui constitue une atteinte grave aux règles élémentaires de bonne gouvernance.

Alain BAZOT, Président de l’UFC-Que Choisir, a déclaré à cette occasion : « Les campagnes officielles de prévention de la santé publique ne doivent pas être soumises à un ministère de l’information des industries agro-alimentaires ! ».

Références :

  1. Engagement pris durant la campagne présidentielle (Stratégies, n°1455 du 3 mai 2007, page 8)
  2. Article « Mange ta pub et tais-toi ! » - Le Canard Enchaîné – 4 novembre 2009

SOURCE : UFC-Que Choisir

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s