L'oeil de la Cnam sur les statines

2666 Réagir

La Cnam lance l'opération « Soigner mieux en dépensant mieux » qui vise, conformément à la loi du 13 août 2004, à « repérer les prescriptions abusives ou non conformes aux recommandations des autorités sanitaires ».

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM
Débloquez cette page avec Multipass

La Caisse va d’abord examiner les prescriptions de deux anti-cholestérols, la rosuvastatine et l’ézétimibe. Les statines sont le premier poste de dépenses des médicaments : 1 milliard d’euros remboursé chaque année.

27 % des ordonnances de Crestor (rosuvastatine) seraient prescrites à mauvais escient, un abus qui était évalué à 40 millions d’euros l’an passé.

(Le Monde, 09/06)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM