L'obésité : une maladie aux multiples facteurs

lu 2309 fois

A l'université Laval, des membres de la faculté de médecine viennent de démontrer qu'il y avait pire que la consommation de matières grasses et la sédentarité dans la prise de poids. Selon une étude publiée dans la revue Obesity Facts, des nuits trop courtes, une faible consommation de calcium et une propension à surconsommer de la nourriture dans certaines situations favoriseraient l'embonpoint.

Angelo Tremblay et ses collaborateurs ont utilisé des données provenant de l'Etude des familles de Québec mise sur pied à l'Université Laval en 1978. Au fil des ans, cette étude a permis de constituer une banque de données sur plus de 2000 membres de 475 familles. Les chercheurs y ont recours pour étudier l'effet de l'hérédité et de l'environnement sur la santé, notamment la prise de poids.

Les analyses des scientifiques révèlent que le fait de ne pas pratiquer d'activités physiques intenses et d'avoir une alimentation riche en graisses triple le risque d'obésité. Mais les personnes qui ont de courtes nuits, une alimentation pauvre en calcium et une forte tendance à la désinhibition alimentaire courent six fois plus de risque. N'importe quelle combinaison de deux de ces trois derniers facteurs produit un risque plus élevé que l'effet combiné des deux facteurs classiques.

"Ces résultats rappellent la nature multifactorielle de l'obésité" souligne Angelo Tremblay. La consommation des lipides et l'activité physique sont des composantes importantes de l'équilibre énergétique, mais elles n'expliquent pas tout. Le sommeil, les vitamines, les minéraux et les polluants, même s'ils n'ont pas à proprement parler de valeur calorique, influencent tout de même les enzymes et les hormones et par conséquent, la régulation du bilan énergétique. Ces facteurs peuvent concourir à l'échec de certains régimes amaigrissants en rendant les personnes résistantes à la perte de poids.

Références :

  • Article paru sur le site internet de l'Université de Laval : Au-delà du « Big Two »
  • Article scientifique provenant de Obes Facts 2010;3:320-327 (DOI: 10.1159/000321398): "Risk Factors for Adult Overweight and Obesity: The Importance of Looking Beyond the 'Big Two'"

(Par Céline Bézy - 22/12/2010 - BE Canada numéro 377 (22/12/2010) - Ambassade de France au Canada / ADIT)

SOURCE : http65481.htm

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s