L’iode : un oligo-élément minéral nécessaire à la vie

lu 17969 fois

A cause de la pollution, des métaux lourds contenus dans l’alimentation, de l’intoxication due principalement aux adjuvants des vaccins et aux amalgames dentaires, nous sommes tous plus ou moins carencés en iode. L’'iode et le sélénium sont les principaux « antidotes » du mercure. L'iode que nous absorbons à travers la nourriture permettra de « neutraliser » une partie infime du mercure, d’où l’importance d’avoir un apport régulier en iode.

Comment cela fonctionne t-il ?

« L’iode : un oligo-élément minéral nécessaire à la vie » - Crédit photo : Maggy Sanner La thyroïde est une glande qui sécrète des hormones agissant sur l’ensemble de notre corps, et nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. La thyroxine, hormone fabriquée à partir d’un acide aminé et d’iode, contrôle le métabolisme, la croissance et le développement du corps. Dans de nombreux pays, principalement ceux qui sont le plus industrialisés, contrairement à ce que l’on pense, les carences en iode prennent des proportions endémiques.

Une carence ou un excès en iode entraîne des problèmes de santé liés à un dysfonctionnement thyroïdien. Ces problèmes touchent de plus en plus de personnes, principalement les femmes. Une thyroïde qui fonctionne au ralenti peut avoir des répercussions sur tout l'organisme : système immunitaire, cardiovasculaire, nerveux, digestif, musculaire, reproducteur.

Les signes annonciateurs se révèleront d’une part, par une très grande fatigue, des trous de mémoire, une prise de poids, des crampes, une intolérance au froid, des extrémités froides, une perte d'appétit, une rétention d'eau, des infections à répétition, des douleurs musculaires; une hypoglycémie, une lenteur du rythme cardiaque etc. D’autre part, elle aura une incidence significative dans les maladies émotionnelles, telle que la.dépression, qui est souvent le premier signe d'un trouble de la thyroïde. Ainsi, une hypothyroïdie qui n'est pas traitée dégénère très rapidement en état dépressif.

Quelles sont les causes principales de la carence en iode ?

Une alimentation équilibrée apporte environ 300 microgrammes d’iode par jour. La carence en iode se retrouve principalement, dans : une alimentation pauvre en sel de mer, des aliments traités aux rayons en vue de leur conservation, des sols pauvres en iode ce qui aura une incidence directe sur les végétaux, ou encore dans l’exposition à des substances radioactives.

Les Vertus principales de l'iode :

  • L’iode fluidifie le sang et active la circulation
  • C’est un puissant antidote du mercure et du plomb, un antiseptique remarquable
  • Il exerce une action neutralisante sur les venins
  • Il améliore les fonctions digestives
  • La carence en iode est impliquée dans tous les cancers et certaines maladies respiratoires
  • Il est reconstituant de tout l’organisme, et est un puissant revitalisant
  • Il est efficace pour toutes les maladies dues au stress.

Les aliments riches en iode viennent de la mer : les poissons et fruits de mer, le sel de mer, les palourdes, crevettes, huîtres, varech, algues, les poissons de mer (anchois, dorade, maquereau, morue, sardine, saumon, thon, flétan etc.) et le sel de table. Les autres sources sont, les œufs, les carottes, le céleri, le laitages, la viande…

Certains aliments sont dits antagonistes ou : « goitrogènes », parce qu'ils s'opposent à la présence de l'iode s'ils sont mangés crus et en grande quantité, choux de Bruxelles, chou, chou frisé, chou-fleur, arachides, épinards, brocoli, pêches, poires, rutabaga, radis, raifort, manioc, les patates douces, le millet…La carence en iode durant la grossesse provoque un retard mental du fœtus, une diminution du poids de naissance, et augmente le risque de mortalité. A noter que le tabac empêche son absorption par l’organisme.

Secrets de Grand-mère

Si nous pouvions interroger nos grands-mères, elles nous raconteraient l’histoire des quelques gouttes de teinture d’iode versées dans nos biberons, qui avaient très souvent un effet magique sur nos peurs et nos douleurs.

Le bon lait chaud avec ces mêmes gouttes, permettaient de soigner toutes formes d’infections. Il est préférable de consulter un médecin ou un professionnel de la santé compétent en nutrition avant de consommer un tel produit.

Attention : Certaines personnes peuvent faire des allergies à l’iode, en fait, elles sont allergiques à d'autres composants de l'iode comme par exemple, des poissons ou des algues qui peuvent provenir de sites pollués. L'excès d’iode peut provoquer une exagération du flux menstruel et une excitation inhabituelle.

(Par Maggy Sanner - Toutes ces informations sont données à titre indicatif et ne dispense pas de l’avis d’un spécialiste)

SOURCE : La Grande Epoque

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s