L'Inserm lance une enquête sur les habitudes de recherche d'informations en santé par Internet

lu 2389 fois

L'équipe de recherche DS3 (Déterminants sociaux de la santé et du recours aux soins) de l'Inserm vient de lancer une grande enquête en ligne pour comprendre et analyser les usages et pratiques de recherche d'information en matière de santé.

Cette enquête, la première du genre menée par un organisme public et sans but commercial, est composée d’un ensemble de questions auxquelles l’internaute peut répondre directement sur son ordinateur. Les utilisateurs sont amenés à s’exprimer sur les sites qu’ils visitent, les thèmes de leurs recherches mais également sur la relation qu’ils entretiennent avec leur médecin et sur leur santé.

Cette étude dirigée par Pierre Chauvin, au sein de l’unité Inserm 707, bénéficie d’un affichage sur le site Internet de l’Inserm www.inserm.fr. Elle est également mise en avant sur le site Internet du groupe France Télécom, www.francetelecom.com, qui bénéficie d’une audience de 1,3 millions de pages vues par mois. France Télécom propose un ensemble de solutions de communications innovantes et économiques mettant en relation l’ensemble des acteurs de la Santé : particuliers, professionnels de santé, établissements de santé et assureurs.

Internet permet désormais l’accès à une quantité importante d’informations liées à la santé, ce qui coïncide avec un désir des patients (réel ou supposé) d’assumer plus de responsabilités dans la gestion de leur santé.

Bien que difficilement quantifiable, il semble qu’une part importante des recherches d’information faites sur Internet concerne des questions de santé en France comme dans la plupart des pays industrialisés. Face à l’ampleur du phénomène, de nombreuses questions sont aujourd’hui soulevées concernant les usages de ce que l’on peut appeler l’ « Internet santé » mais également quant à leur influence sur le recours aux soins, la relation médecin-patient et, finalement, sur la santé des usagers.

Cette enquête s’adresse à l’ensemble de la population francophone ayant accès à Internet (l’utilisant ou non pour se renseigner sur des sujets de santé).

Les objectifs spécifiques de cette enquête sont doubles, il s’agit de :

  • Définir et mieux comprendre l’utilisation d’Internet pour la recherche d’information de santé (contexte, objectifs, méthodes, habitudes, pratiques, etc.),

  • Mettre en évidence les déterminants sociaux, sanitaires, psychosociaux et technologiques associés au fait d’utiliser ou non Internet pour rechercher des informations liées à la santé.

15 minutes suffisent pour y répondre en ligne

Parmi les caractéristiques examinées, l’accent est mis sur la situation socioéconomique des personnes et leurs conditions de vie, leur état de santé ressenti et leurs recours aux soins durant l’année écoulée.

« Nous avons construit un questionnaire que nous souhaitons diffuser le plus largement possible auprès des internautes français et, plus largement, francophones. En multipliant les points d’entrées, nous espérons constituer un échantillon vaste et le plus représentatif possible de cette population d’internautes.» commente Emilie Renahy, allocataire de recherche, qui réalise cette étude dans l’équipe DS3.

Dans un second temps, des analyses plus fines tenteront de mettre en évidence les facteurs discriminants dans la recherche d’information de santé sur Internet. Au-delà des caractéristiques socioéconomiques et démographiques classiques, les chercheurs de l’Inserm, évaluerons notamment l’impact de diverses caractéristiques telles que la couverture maladie, l’état de santé déclaré ou le recours aux soins au cours des douze derniers mois.

Le questionnaire en ligne de cette enquête est aussi relayé sur les sites Internet des autres partenaires de l’étude : Ministère de la santé et des solidarités, Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), Conseil régional d’Ile de France, Observatoire Régional de la Santé d’Ile de France, Mairie de Paris, Sentiweb, Médecins du Monde, Destination Santé.

En bref :
  • Les internautes peuvent répondre à cette enquête jusqu’à la fin du mois de février
  • 15 minutes suffisent pour traiter l’ensemble des questions
  • Le questionnaire est strictement anonyme et confidentiel
Comment participer ?

En se connectant sur www.inserm.fr directement ou sur www.francetelecom.com

(Communiqué de Presse de l'INSERM, 19 janvier 2007)

SOURCE : Communiqué de Presse de l'INSERM

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s