L’extrait de grenade stimule les contractions utérines

lu 7852 fois

Une équipe de scientifiques de l'Université de Liverpool et de la Suranaree University of Technology en Thaïlande, ont constaté qu'un stéroïde naturel, le bêta-sitostérol, présent dans les graines de grenade, aurait la capacité de stimuler les contractions utérines.

« L’extrait de grenade stimule les contractions utérines » - Crédit photo : © Georgy Markov | Istockphoto.com Le jus de grenade est supposé avoir un certain nombre de bénéfices pour la santé, tels que la réduction du taux de cholestérol et de la tension artérielle ou encore la protection contre certains cancers. Mais jusqu'à présent, il n'y avait aucune preuve démontrant un quelconque bienfait de ce fruit sur l'utérus.

Les auteurs ont voulu comprendre les effets positifs de la grenade sur les contractions utérines, dans le but d’explorer de nouvelles façons de traiter les femmes dont les contractions au moment de l’accouchement sont insuffisantes pour faire naître l’enfant. Actuellement on utilise une médication à base d’ocytocine, une hormone destinée à stimule les contractions utérines, mais elle ne fonctionne que dans environ 50% des cas.

Concentré dans les pépins

Les chercheurs ont constaté que la grenade, plus particulièrement ses grains, étaient très riches en bêta-sitostérol, un stéroïde présent dans de nombreuses espèces végétales. Ils ont alors ajouté un extrait dans des échantillons de muscle lisse utérin provenant d'animaux et ils ont constaté que les cellules musculaires augmentaient leur activité. Il semble que cet accroissement de l’activité musculaire soit dû à une hausse du calcium, nutriment nécessaire à n’importe quelle contraction musculaire, mais dont la disponibilité et l’entrée dans les cellules musculaires sont habituellement régulées par des hormones, par le système nerveux et par certains médicaments.

Un grand pas pour la femme

L’intérêt de cette nouvelle notion qu’elle ouvre la voie à une éventuelle application à des situations dans lesquelles l’utérus ne se contracte pas normalement au cours du travail (les contractions qui précèdent et président à l’accouchement), ce qui entraîne des risques élevés pour la maman et pour son bébé. On pourra peut-être un jour se servir de la grenade dans le but de renforcer ces contractions, pour que les femmes souffrant de problèmes lors de l'accouchement n'aient pas à subir une intervention chirurgicale majeure.

L'étape suivante consistera à examiner la façon dont le bêta-sitostérol provenant d'extraits de grenade augmente le taux de calcium dans les cellules musculaires. D'autres recherches devraient également être menées afin de comprendre si la consommation du fruit ou de son jus pourrait également avoir une incidence sur les contractions utérines. Cette découverte pourrait s'avérer être un grand pas en avant dans l'identification de nouvelles façons de traiter les dysfonctionnements du travail à l’accouchement.

(Par Alexandre Dereinne, diététicien, d'après Kupittayanant S, Wray S et al. "Pomegranate extract stimulates uterine contractions". University of Liverpool)

SOURCE : Health and Food

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s