L'Europe signe une charte sur l'obésité

3681 Réagir

La conférence sur l'obésité qui s'est tenue à Istambul a abouti à la signature d'une charte européenne contre l'obésité signée par 48 pays européens. Dans l'ensemble de l'Europe, une hausse linéaire du poids, du surpoids et de l'obésité, des enfants, des adolescents et des adultes est enregistrée depuis une décennie avec des conséquences sanitaires graves : diabète, maladies cardio-vasculaires et arthrose.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

En France 45% des hommes et 35% des femmes sont concernés. S'agissant des enfants, la situation est tout aussi préoccupante. Les taux les plus élevés sont enregistrés au Portugal, en Italie, en Espagne, en Grande-Bretagne et en France (18%).

La Charte signée par les pays européens stipule dans son préambule "tenir les individus seuls comptables de leur obésité n'est aujourd'hui plus acceptable" et propose des actions que chaque Etat peut mener comme : "la réduction de la pression marketing pour les aliments destinés aux enfants ; l'amélioration de la distribution des fruits et légumes ; des mesures économiques favorables à une alimentation saine ; l'aide à la pratique sportive ; la réduction du contenu en graisses, sucres et sels dans les produits manufacturés...".

De l'avis du Dr Marc Danzon, directeur du bureau Europe de l'OMS "une législation isolée ou une campagne de communication ponctuelle n'a aucune chance d'avoir un impact".

(Le Quotidien du Médecin, Le Figaro, La Croix, 17/11)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM