L'apéro dînatoire séduit les Français !

lu 11337 fois

L'apéritif, le petit verre entre amis pour mettre en appétit ou patienter avant le repas serait-il en voie de mutation ? C'est en tout cas ce que suggère un sondage récent (*) : 30 % des Français organiseraient ou participeraient au moins une fois par mois à des apéritifs « dînatoires ». Ces apéritifs faisant en même temps office de repas ont de plus en plus d'adeptes en France, et notamment chez les jeunes...

L’apéritif dînatoire, un phénomène de génération

47 % des moins de 35 ans en organisent ou y participent régulièrement contre environ 22 % des plus de 35 ans. Une pratique particulièrement développée chez les 15-19 ans (51 %) et les 20-24 ans (59 %).

L’apéritif dînatoire, une question de sexe et de catégorie socio-professionnelle

37 % des hommes en organisent ou y participent régulièrement contre 24 % des femmes. Mais avant le sexe, c'est surtout la catégorie socioprofessionnelle qui semble être un facteur majeur : plus les revenus ou le niveau culturel sont élevés, plus on pratique régulièrement les apéritifs dînatoires.

L’apéro, un facteur d’équilibre alimentaire

84 % des consommateurs estiment que « souvent, ce que l'on mange à l'apéritif n'est pas équilibré et mauvais pour la ligne », une nette majorité (58 %) en étant même « tout à fait » convaincue. 62 % admettent faire plus attention qu'il y a quelques années, au fait de manger des aliments sains et équilibrés à l’apéritif. 24 % disent même y faire « beaucoup » plus attention.

L’apéro facteur de fraîcheur et d’originalité

74 % des Français apprécient le fait de manger des produits frais et naturels à l'apéritif. Les femmes et les personnes plus âgées surtout.

(*) Sondage effectué par Ipsos en mars 2006 pour APERVRAIS & L@ Minute Nutrition Lettre n° 246 & 250

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s