L'allaitement est bon pour les artères

lu 2370 fois

Des mesures de paramètres physiologiques suggèrent que la fonction artérielle est mieux préservée chez l'homme qui a été nourri au sein que chez celui qui a reçu du lait artificiel au cours de sa petite enfance. Mais on ne retrouve pas cette notion chez la femme.

« L’allaitement est bon pour les artères » - Crédits photo : www.valdoise.fr On ne compte plus les bienfaits de l’allaitement maternel. Et leur liste s’allonge encore. Ainsi, dans une étude encore à paraître dans l’European Journal of Clinical Nutrition, Järvisalo et al. (Finlande) ont montré que les adultes de sexe masculin qui ont reçu dans leur enfance un allaitement maternel avaient une meilleure fonction artérielle mesurée au niveau de leur artère brachiale et des carotides que ceux qui avaient reçu du lait en poudre.

Trois paramètres artériels

Pour arriver à cette conclusion, ils ont étudié un groupe de 1667 jeunes adultes qui participaient à une étude sur le risque cardiovasculaire. Les auteurs ont examiné trois paramètres différents, accessibles grâce à l’échographie. Le premier paramètre est la dilatation artérielle provoquée par le flux sanguin. Il s’agit de mesurer l’effet vasodilatateur du flux sanguin lors de son rétablissement après une interruption provoquée. Ce paramètre est un indice de la fonction endothéliale. La deuxième mesure est celle de l’épaisseur de l’intima-média, l’ensemble des deux couches les plus internes des artères. Cela se pratique en échographie au niveau des carotides. On a pu montrer que si cette épaisseur est augmentée par rapport à la normale, le patient est hautement susceptible d’être atteint d’athéromatose de ses coronaires et des vaisseaux périphériques. Enfin, comme troisième critère, les auteurs avaient retenu la compliance artérielle, qui est un mode d’expression de la souplesse des parois de ces vaisseaux.

Bon chez les hommes

Chez les hommes, la dilatation artérielle due au flux sanguin était meilleure pour ceux qui avaient été allaités que chez les autres. Mais on ne retrouva pas cette différence chez les femmes du groupe étudié. Les autres facteurs corrélés à la dilatation artérielle chez les hommes étaient le poids à la naissance, le tour de taille et le diamètre initial de l’artère brachial. L’épaisseur de l’intima-média et la compliance artérielle n’ont pas montré de corrélation avec le mode d’alimentation lactée au cours de l’enfance.

Il n’en reste pas moins vrai qu’avec la dilatation artérielle liée au flux sanguin, on dispose d’un témoin permettant d’estimer que la fonction artérielle est globalement meilleure chez l’homme au niveau de l’artère brachiale après allaitement maternel qu’après allaitement au lait artificiel.

Sources et références :

  • Jârislavo MJ et al. Eur J Clin Nutr 2008; feb.

(Dr jean Andris - " HEALTH & FOOD " News du 05 mars 2008)

SOURCE : Health and Food

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s