L'alimentation peut avoir une influence sur la colère dans les relations

lu 2726 fois

Nous savons que notre alimentation peut influencer notre état de santé et notre niveau d'énergie, mais peut-elle également influencer nos relations? Une nouvelle étude, publiée cette semaine, suggère qu'une hypoglycémie faible pourrait augmenter le niveau de colère et d'agressivité entre conjoints.

Des équipes de l'université de l'Ohio à Columbus et des universités du Kentucky et de Caroline du Nord, ont réuni 107 couples mariés et leur ont fourni des lecteurs de glycémie (glucomètres) ainsi que des poupées vaudou et un total de 51 épingles dans l'objectif de mesurer leurs taux de glucose et de colère au fil de l'expérience.

Le magazine Science a rapporté que les couples ont utilisé, pendant 21 jours, les lecteurs pour mesurer leur taux de glucose le matin avant le petit-déjeuner et le soir avant le coucher. Ils ont également évalué, à la fin de chaque journée, le degré de colère envers leur époux en déterminant le nombre d'épingles piquées dans leur poupée vaudou pour se défouler avant d'aller se coucher. Leurs niveaux d'agressivité ont également été mesurés en laboratoire après les 21 jours.

Le site web Live Science détaille les activités de laboratoire. « Dans la deuxième partie de l'expérience, les participants étaient en compétition avec leur conjoint et devait appuyer le plus rapidement sur un bouton lorsqu'une cible rouge apparaissait sur un écran d'ordinateur. Le vainqueur dans chaque couple avait alors le loisir de soumettre son conjoint à un bruit très fort à l'aide d'écouteurs ». Les bruits désagréables comprenaient le grincement d'ongles sur de l'ardoise, des sirènes d'ambulance et des fraises de dentistes.

L'étude a constaté que tant à la maison qu'en laboratoire, les époux ayant les taux de glucose les plus bas démontraient plus de colère et d'agressivité envers leur partenaire. Plus précisément, Live Science rapporte que les participants à l'étude ayant les taux de glucose les plus bas piquaient deux fois plus d'épingles dans leur poupée vaudou que ceux ayant les taux de glucose les plus élevés.

Pourquoi? Le résumé de l'étude publié en ligne par la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) fait le constat suivant « La maîtrise de soi nécessaire pour contrôler les impulsions d'agressivité requiert de l'énergie, dont la majorité est fournie par le glucose contenu dans notre alimentation ».

De nombreux membres de la communauté scientifique ne trouvent cependant pas ces résultats très surprenants. Des recherches antérieures ont déjà identifié le lien entre les niveaux de glucose et la maîtrise de soi. Le magazine Science cite le psychologue David Benton de la Swansea Université, au Royaume-Uni, qui fait remarquer que ce résultat n'est pas « très surprenant ». Il ajoute « La considération d'une seule mesure de réponse dynamique, appliquée à différents moments sur différentes personnes, ne sera pas très instructive ».

Surprenante ou non, l'auteur de l'étude, Brad Bushmann a conclu sa recherche par quelques conseils matrimoniaux de base adressés aux lecteurs de Live Science. « Avant d'aborder une discussion difficile avec votre conjoint, assurez-vous de ne pas avoir faim car les personnes affamées sont souvent des personnes en colère ».

Pour en savoir plus, consulter Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

SOURCE : Communautés européennes

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s