L'âge fait-il perdre le goût ?

lu 13030 fois

Salé, sucré acide, amer... Le goût est un ensemble de sensations simultanées (gustatives, olfactives, tactiles, thermiques), ressenties lorsqu'un aliment est en bouche. Les odeurs, la consistance, les sensations de piquant, d'acidité, de fraîcheur véhiculées par le système nerveux vont donner à l'aliment son identité et sa reconnaissance gustatives. Le goût est également formé par l'apprentissage et par des facteurs culturels. Au fur et à mesure qu'elles avancent en âge les personnes âgées se plaignent de perdre le goût des aliments. Explications.

La perte du goût

Les causes d'une perte de goût sont souvent liées à une baisse des fonctions sensorielles (par exemple l'aptitude à reconnaître les saveurs) et notamment à une perte de l'odorat. Elles peuvent aussi relever de certaines maladies, de l'usage de certains médicaments, d'une opération chirurgicale. Ainsi, par exemple, les dévitalisations ou extractions dentaires entraînent des pertes du goût : au-delà de neuf traitements dentaires, toutes les zones de la langue sont déficientes; au-delà de seize, la déficience est encore plus marquée... Ce qui explique pourquoi les porteurs d'appareil dentaire se plaignent souvent d'un déficit gustatif. Le tabac ou la prise de plusieurs médicaments (antibiotiques, « Quand psychotropes) favorisent également la diminution de la sensibilité sensorielle.

La perte du goût chez la personne âgée

Chez la personne âgée, la perte de goût peut parfois être liée au ralentissement des fonctions cognitives. En revanche, la sensibilité gustative des personnes âgées qui ne prennent pas beaucoup de médicaments, qui ne fument pas et qui n'ont pas d'extractions dentaires ou de dévitalisations, est tout à fait semblable à celles des plus jeunes ! Cependant, comme la probabilité de présenter un ou plusieurs facteurs favorisant la diminution du goût augmente avec l'âge, les personnes âgées ont souvent la sensation de perdre le goût des aliments. Ce n'est pas l'âge en soi qui est responsable d'une perte du goût, mais certains facteurs qui accompagnent le vieillissement.

Que faire ?

La perte du goût des aliments, et donc du plaisir de manger, peut aller jusqu'à l'anorexie (la perte de l'envie de manger) et entraîner une dénutrition chez certaines personnes âgées. C'est pourquoi il est nécessaire de préserver au maximum le goût, en essayant en premier lieu de traiter la cause : exclure les médicaments non indispensables (après avis médical), améliorer les soins d'hygiène buccale et l'entretien des prothèses dentaires.

D'autres mesures peuvent aussi améliorer la situation :

  • boire suffisamment pour éviter le dessèchement de la bouche;
  • prendre son temps pour bien mastiquer les aliments et stimuler la sécrétion de salive;
  • enfin, éviter la monotonie de l'alimentation en variant les saveurs, en utilisant les épices et les herbes pour renforcer le goût des plats.

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s