L'AFSSA remet en cause la validité d'une étude autrichienne sur un maïs OGM

lu 1880 fois

En 2005, dans un avis relatif à un dossier d'autorisation de mise sur le marché du maïs génétiquement modifié NK603 x MON810, l'Afssa indiquait dans sa conclusion : « le maïs NK603 x MON810 est équivalent d'un point de vue chimique et nutritionnel aux variétés témoins et la consommation de ce maïs ne présente pas de risques nutritionnels pour l'homme et pour l'animal ».

« L’AFSSA remet en cause la validité d’une étude autrichienne sur un maïs OGM » - Crédit photo : www.developpementdurablelejournal.com En novembre 2008, une étude expérimentale autrichienne - commanditée par le ministère de la Santé autrichien - visait à démontrer les effets nocifs de la consommation de ce même maïs sur la fonction de reproduction chez la souris. Suite à l’annonce de ces résultats, l’Afssa a entrepris une analyse rigoureuse de l’étude autrichienne, laquelle n’avait d’ailleurs pas fait l’objet d’une évaluation par un comité de lecture d’une revue scientifique.

Ainsi, dans l’avis qu’elle vient de rendre, l’Afssa indique que l’étude autrichienne présente d’importantes faiblesses, tant au niveau de la démarche expérimentale utilisée, qu’au niveau des interprétations des résultats, basés, pour certains, sur des calculs erronés.

Cette étude ne remet donc pas en cause les conclusions de l’avis rendu par l’Afssa en 2005 sur ce maïs hybride.

Pour de plus amples informations, consulter l’Avis du 13 septembre 2005 et le nouvel Avis du 12 mars 2009 de l’AFSSA.

SOURCE : AFSSA, 2009

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s