L'activité physique, les clés pour que tout le monde s'y mette !

lu 3266 fois

À l'heure où la baisse du niveau moyen d'activité physique des enfants et adolescents est démontrée, une nouvelle opération du programme EPODE (Ensemble Prévenons l'Obésité des Enfants) donne des solutions concrètes pour s'activer au quotidien.

« L’activité physique, les clés pour que tout le monde s’y mette ! » Dans un rapport rédigé dans le cadre du PNAPS [1] et remis au Ministère de la santé en décembre 2008, le Professeur Jean-François Toussaint, directeur de l’IRMES [2], souligne l’importance de lutter contre la sédentarité, notamment en élargissant le monde du sport à des pratiques familiales et ludiques. Pour cela, il recommande de s’inspirer d’ingénieries de projet comme celle d’EPODE, en passant par des formations d’acteurs locaux et des campagnes de sensibilisation nationales et locales.

Pratiquer une activité physique régulière passe avant tout par l’alliance du plaisir et de la convivialité. De mars à septembre 2009, l’ensemble des villes du programme EPODE souhaite encourager la pratique d’une activité physique accessible à tous. L’objectif est d’inciter l’ensemble de la population à se dépenser davantage et régulièrement, seul ou en famille et ce, à moindre coût.

Bouger chaque jour, c’est essentiel

Alors qu’il est évident que les bienfaits d’une activité physique régulière durant l’enfance ont un impact positif sur le maintien d’un bon état de santé de l’adulte en devenir, le niveau d’activité physique moyen des enfants et adolescents aurait diminué de près de 40% [3] ces dernières décennies. Cette augmentation de la sédentarité est encore plus marquée chez les familles dites vulnérables et plus particulièrement chez les filles, pour lesquelles l’accès aux activités physiques qui leur sont dédiées est souvent plus onéreux.

Fortes de ce constat, les villes EPODE proposent à toutes les familles de découvrir de nouvelles façons de bouger et font fi des idées reçues : pratiquer une activité physique de loisirs régulière est facile et accessible à tous les âges et à tous :

  • Bouger dès le plus jeune âge en mobilisant les assistantes maternelles lors d’actions Baby gym,
  • Augmenter la dépense physique des enfants scolarisés des écoles élémentaires en réaménageant les cours de récréation,
  • Créer avec les associations sportives des créneaux horaires communs pour les parents et les enfants.
Exemple d’aménagement de cours de récréation développé dans le cadre du programme EPODE par la ville de Flandre Lys.

Principe du jeu : seul ou à plusieurs, sauter les nénuphars sans tomber dans l’eau
6821_1.jpg

Du sport oui, mais à quel prix ?

Conscientes que faire partie d’un club ou d’une association sportive représente un coût pour les familles les plus vulnérables, les villes EPODE mettent en place des actions spécifiques et délivrent des conseils simples et utiles aux enfants et aux familles pour pratiquer des activités en plein air, accessibles et gratuites. Lorsque l’on sait que moins d’un tiers des enfants se rend à l’école à pied [4], ces « petits pas » peuvent s’avérer essentiels au quotidien.

Les outils mis en place dans les villes EPODE cette saison :

  • Une plaquette d’information, diffusée à l’ensemble de la population, expose de manière concrète des conseils et astuces pour inciter les enfants et leurs parents à bouger davantage au quotidien.
  • Le petit quiz de l’activité physique, à destination des familles, implique directement les parents et les enfants en leur permettant de tester leur niveau de sédentarité et d’activité physique.
  • Une affiche, disposée aux endroits stratégiques de la ville, rappelle les messages clés de l’opération « L’activité physique tout le monde s’y met ! »
  • Des fiches actions ont pour objectif de mobiliser différents acteurs locaux sur des initiatives originales en lien avec l’activité physique.
  • Des fiches thématiques de mobilisation sont remises aux acteurs locaux (des commerçants jusqu’aux animateurs péri-scolaires) afin de les impliquer sur la thématique en cours.

EPODE : Un modèle de prévention qui s’étend et s’exporte

Lancé en janvier 2004 dans 10 villes pilotes françaises, EPODE « Ensemble, Prévenons l’Obésité Des Enfants » est un programme de prévention de l’obésité infantile visant à modifier progressivement et en profondeur les comportements alimentaires et d’activité physique des familles.

C’est à l’échelon local, au coeur même des villes, que des actions transversales sont menées pour mobiliser l’ensemble des acteurs de la ville : Éducation Nationale, professionnels de santé, professionnels de la petite enfance, commerçants, producteurs, restaurateurs, associations... Promouvoir une alimentation diversifiée, équilibrée, abordable et plaisante ou encore, inciter à la pratique d’une activité physique régulière sont autant d’actions concrètes menées à l’échelon de la ville.

Le partenaire privé fondateur qu’est la Fondation Nestlé soutient le programme depuis son lancement. La Fondation Internationale Carrefour l’a rejoint en janvier 2006. Conscientes de l’urgence de se mobiliser concrètement pour limiter l’augmentation de l’obésité infantile, c’est aujourd’hui près de 200 villes françaises qui sont impliquées dans le programme EPODE et ce, grâce au soutien du Club des Partenaires EPODE et du Club des Maires EPODE.

Références :

  1. Plan National de Prévention par l’Activité Physique ou Sportive
  2. Institut de Recherche bioMédicale et d’Épidémiologie du Sport
  3. Rapport Toussaint, décembre 2008
  4. Rapport Toussaint, décembre 2008

SOURCE : EPODE

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s