Journée mondiale de la Santé digestive

lu 3120 fois

L'importance de l'alimentation pour la santé a été au centre des préoccupations et sa place dans la prise en charge des troubles digestifs a retenu également l'attention ce 29 mai. Cette 5ème édition de la Journée mondiale de la Santé digestive s'inscrit, par ailleurs, dans le cadre d'un partenariat scientifique conclu pour 3 ans entre la WGO et le groupe Danone.

« Journée mondiale de la Santé digestive » - Crédit photo : www.worldgastroenterology.org Créée le 29 mai 1958, l’Organisation mondiale de Gastro-Entérologie (WGO, World Gastroenterology Organization) rassemble 103 sociétés de médecine spécialisée dans le monde et représente aujourd’hui quelque 50.000 gastro-entérologues. Son rôle principal est de contribuer à l’étude et aux progrès de la gastro-entérologie dans le monde. Elle organise séminaires et projets éducatifs, encourage la recherche et développe la connaissance des affections digestives auprès du public et des professionnels de la santé.

Un répertoire mondial

Cette année, la WGO a décidé de mettre l’accent sur le rôle d’une « nutrition optimale dans la santé et dans les troubles digestifs ». L’objectif est de mieux faire comprendre - auprès du grand public ainsi que des professionnels de la santé - l’importance d’une bonne santé digestive. Il s’agit aussi de rendre disponibles de nombreuses informations scientifiques récoltées à travers le monde sur l’impact de la nutrition sur la santé digestive. De nombreux projets scientifiques et d’information ont été mis en place par la WGO dans le cadre de cette Journée mondiale. Ainsi, un répertoire des principales maladies digestives et de leur fréquence dans le monde a été publié. Il est l’aboutissement d’une collecte d’études menées par des chercheurs et professionnels de la santé dans les principaux pays, dont la Belgique.

La WGO a également rédigé des recommandations nutritionnelles, pour le grand public. Pour consulter ces recommandatiosns, voir notre page « Conseils ». Enfin, la WGO a contribué à la mise à jour des connaissances sur les conséquences liées aux maladies et troubles digestifs.

Mieux connaître, mieux comprendre

Reflux acide de l’estomac vers l’oesphage « le « brûlant »), syndrome du côlon irritable ou encore cancer du côlon et du rectum, les désordres et maladies digestifs et intestinaux concernent des millions de personnes dans le monde, d’où l’importance de les connaître en vue de les prévenir et de les traiter au mieux. C’est pourquoi la WGO a collecté études et littérature scientifique disponibles à ce jour dans le monde et répertorié les principales affections et leur fréquence. Ainsi par exemple, dans notre pays, il apparaît que 28% de Belges souffrent de reflux gastro-oesophagien. Pour le cancer du gros intestin et du rectum, les Belges se situent dans la moyenne européenne, avec une fréquence de près de 60 cas sur 100.000 pour les femmes et près de de 66 sur 100.000 pour les hommes. Enfin, le syndrome du côlon irritable touche près de 15% de la population belge, soit une moyenne plus élevée que dans de nombreux pays.

Pour de plus amples informations, consulter WGO

(" HEALTH & FOOD " , News du 28/05/2008)

SOURCE : Health and Food

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s