Publicité

Journée mondiale de l'eau 2010

5343 Réagir

L’assemblée générale des Nations Unies a décidé en 1992 que le 22 mars de chaque année aurait lieu la « Journée mondiale de l’eau ». Cette journée est l’occasion de rappeler la fragilité de la ressource en eau et de reparler de l’eau du robinet.

Publicité

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

« Journée mondiale de l'eau 2010 » - Crédit photo : www.ecologie.gouv.fr Si elle représente 75% de la surface de la planète, il faut savoir que plus de 99% de l’eau est salée ou glacée. Ainsi, moins de 1% est disponible pour la consommation humaine ; c’est une ressource inégalement répartie et très fragile. Par ailleurs, l’assainissement des eaux usées est complexe et de plus en plus coûteux.

Cette année, la CLCV ouvre à nouveau des dizaines de « bars à eau » dans des lieux publics (mairies, marchés, gares, écoles, supermarchés …) et invite les consommateurs à venir déguster et essayer de reconnaître trois eaux différentes : l’eau du robinet locale, une eau en bouteille et une eau minérale.

Cet évènement ludique et convivial sera aussi l’occasion de s’informer et d’échanger sur :

  • la qualité de l’eau du robinet ; en moyenne plus de 100 fois moins chère que l’eau en bouteille et dans la grande majorité des cas d’excellente qualité, très contrôlée, elle a peu d’impact sur l’environnement (pas de bouteille à jeter donc pas de déchet, pas de transport polluant) ;

  • la protection de la ressource ; les multiples causes de pollution de la ressource imposent des traitements coûteux et peuvent être évitées : que faire pour atteindre le bon état écologique partout d’ici 2015 comme le prévoit la directive-cadre européenne ?

  • l’assainissement des eaux usées : là encore, il y a beaucoup à faire pour que l’assainissement des eaux usées, collectif et non collectif soit plus simple et moins coûteux. Publicité

  • le droit à l’eau : pourtant inscrit en toutes lettres dans la loi sur l’eau de 2006, le droit à l’eau n’est pas véritablement mis en œuvre. Quel accès à l’eau pour les plus démunis, et à quel prix ?

Source : Le Point sur la table (www.lepointsurlatable.fr)

SOURCE : Le Point sur la table

Cela pourrait vous intéresser

Publicité