Journée mondiale contre la maladie d'Alzheimer

lu 2997 fois

A l'occasion de la Journée mondiale contre la maladie d'Alzheimer le 21 septembre, Aujourd'hui en France indique qu'une nouvelle étude est lancée aujourd'hui auprès de 400 patients. Elle devra démontrer que les traitements contre la maladie sont efficaces à condition que la pathologie soit diagnostiquée suffisamment tôt.

A l’heure actuelle, il faut compter deux ans pour que la maladie soit repérée. « L'idée répandue auprès des malades, des familles, mais aussi de certains médecins, c'est qu'il n'existe aucun traitement efficace contre la maladie d'Alzheimer, explique le professeur Bruno Dubois, directeur de recherche à l'Inserm, neurologue à la Pitié-Salpêtrière, et responsable de l'étude. Or c'est faux. Si la pathologie est détectée à temps, avant que le cerveau ne soit irrémédiablement atteint, on peut ralentir son processus, éviter la grande dépendance. Et, vivre avec un Alzheimer léger, ce n'est pas si grave que cela ! ».

Pour cette étude, les chercheurs disposeront d’un nouvel appareil de neuro-imagerie très perfectionné capable de mesurer les lésions neurologiques de l’hippocampe, la structure du cerveau impliquée dans la mémoire. « A terme, associé aux tests de mémoire, il pourra faciliter le diagnostic », se réjouit le Pr Dubois, qui ajoute que « si on ne fait rien, la maladie s’installera à coup sûr ». En outre, d’ici à un mois, les laboratoires Wyeth-Elan reprendront l’étude clinique sur un éventuel vaccin contre la maladie, lequel avait été abandonné en raison d’effets secondaires jugés trop coûteux.

« Alzheimer est causé par une protéine qui se dépose dans le cerveau sous la forme de plaques. Le vaccin consistera à injecter aux patients une dose de cette protéine afin de produire des anticorps », explique Bruno Dubois. La France compterait 860 000 cas, mais le nombre de personnes touchées pourrait atteindre 1,3 million en 2020, soit 1 personne sur 4 pour les plus de 65 ans, selon l’Office parlementaire d’évaluation des politiques de santé (Opeps).

(AFP, Le Bien Public, 20/09, Aujourd’hui en France, La Tribune, L’Humanité, 21/09)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s