Jeunes et diabète : une grande connaissance... mais des idées reçues !

lu 7938 fois

La Journée Mondiale du Diabète se déroulera le 14 novembre prochain avec pour thème central « Le diabète chez les jeunes et les adolescents ». Novo Nordisk, entreprise de santé leader mondial dans la lutte contre le diabète, révèle à cette occasion les résultats d'une étude exclusive réalisée avec l'IFOP pour connaître la perception de cette maladie dans la population des 15-25 ans. La Journée Mondiale du Diabète sera également pour Novo Nordisk le moment de dévoiler une nouvelle campagne d'information pour favoriser le dépistage, ainsi qu'un dispositif d'actions spécifiquement tourné vers le jeune public français, à la fois sur le web et dans les rues de Paris.

Novo Nordisk © Initiée en 1991 en réaction aux conséquences de l’évolution dramatique de la maladie dans le monde, la Journée Mondiale du Diabète sera, pour la première fois, observée en 2007 par l’Organisation des Nations Unies. L’ONU a en effet adopté le 20 décembre 2006 la résolution 61/225 qui reconnaît le diabète comme une « maladie chronique, invalidante et coûteuse, qui s’accompagne de graves complications, fait courir de graves risques aux familles, aux Etats membres et au monde entier », et marque par sa participation à la Journée Mondiale le caractère historique de sa décision.

Le thème central de cette journée sera cette année « Le diabète chez les jeunes et les adolescents », afin de sensibiliser le public sur la situation d’urgence qui touche cette population. « Chaque année, le diabète de type 1 est diagnostiqué chez 1200 à 1500 enfants de moins de 20 ans en France », indique le Pr Jean-Jacques Robert, chef du service diabétologie pédiatrique de l’hôpital Necker (Paris) et Président de l’Aide aux Jeunes Diabétiques. Un chiffre en augmentation, comme celui du diabète de type 2 chez l’adolescent mais aussi chez l’ensemble de la population qui, selon l’OMS, a plus que doublé à travers le monde entre 1998 et 2007.

Les jeunes français les plus exposés au risque de diabète se révèlent les moins informés

Dans un contexte où l’information et la prévention à un rôle central à jouer, Novo Nordisk a réalisé avec l’IFOP une étude (*) afin d’évaluer la connaissance et l’image que les 15-25 ans ont de la maladie. Les résultats de cette étude révèlent que, si le diabète est aujourd’hui une maladie à propos de laquelle ils se déclarent bien informés, les 15-25 ans sont, en revanche, plutôt ignorants des conséquences qu’elle engendre :

  • 70% affirment savoir « très bien » (20%) ou « assez bien » (50%) ce qu’est le diabète.

  • Cette bonne connaissance revendiquée par la jeunesse française se révèle étayée par une forte capacité à associer massivement le diabète au sucre (73%, dont 48% au « taux de sucre dans le sang »). Ils sont également près d’un tiers à évoquer spontanément l’insuline au registre des traitements (17% sous forme d’injection et 12% sans précision particulière).

  • Ils sont une majorité écrasante à appréhender le diabète comme une maladie « qui nécessite une surveillance alimentaire » (97%). Mais dans cette tranche d’âge, cet apparent niveau d’information est tempéré par le fait qu’ils sont à peine 9% à signaler qu’il existe 2 types de diabète différents.

Cette bonne connaissance affichée du diabète doit toutefois être confrontée à la réaction des jeunes interrogées quand il s’agit d’identifier le lien de causalité entre le diabète et divers problèmes de santé ou complications parmi les plus graves, ainsi que des aspects clés de la prévention :

  • 62% des jeunes interrogés se disent surpris d’apprendre que le diabète peut entraîner l’amputation d’un membre ou encore 47% expriment un sentiment identique en apprenant que le diabète peut conduire à la cécité.

  • Il apparaît aussi que le diabète continue dans des proportions assez larges à véhiculer son lot d’idées reçues puisque, à titre d’exemple, ils sont 26% à estimer à tort que le diabète « empêche de faire du sport » ou bien encore 48% à considérer que l’activité physique n’a aucun impact sur l’apparition ou non de la maladie, alors qu’il s’agit d’un des éléments fondamentaux de la prévention du diabète de type 2.

Enfin, pour connaître le positionnement des jeunes par rapport à la maladie, une série de questions sur les pratiques alimentaires et physiques a été administrée à l’ensemble de l’échantillon pour établir une échelle de risques. Les jeunes manifestant les comportements les plus risqués face au diabète ont un niveau de connaissance de la maladie et de sa prévention plus faible que la moyenne :

  • Ce sont ceux qui associent le moins souvent le diabète à une maladie

  • Ils sont plus nombreux à considérer que le diabète empêche de faire du sport (33% contre 13% des jeunes faiblement exposés au risque) et à penser que l’exercice physique n’a pas d’influence sur l’apparition ou non d’un diabète ! (48% contre 30% d’avis contraire et 22% qui ne savent pas)

  • Enfin, résultat révélateur d’une prise de conscience nécessaire, seuls 6% évoquent le mode de vie (alimentation, activité physique) dans leur définition du diabète, contre 13% des jeunes les moins exposés au risque.

Dans ce contexte général, le souhait d’en savoir davantage sur le diabète, exprimé par 57% des répondants, apparaît comme une chance à saisir lors de la prochaine Journée Mondiale du Diabète.

Novo Nordisk s’engage en France pour la cause du diabète chez les jeunes

Sur Facebook avec le Youth Panel : Novo Nordisk a créé un groupe de travail et de réflexion composé de jeunes du monde entier, à travers le programme « Young voices - Youth Panel », dont l’objectif est notamment de faire évoluer les mentalités sur la maladie. Ce programme a été à l’origine de la naissance du premier Panel de Jeunes 100% français. Ce groupe d’une quinzaine de garçons et filles entre 18 et 25 ans est composé de jeunes diabétiques, mais également de jeunes non-malades qui ont une opinion affirmée sur la maladie et son avenir. Le Panel de Jeunes français, dans le cadre de la Journée Mondiale a, tout naturellement, créé sur Facebook le premier groupe actif dédié au diabète. A travers les multiples applications de Facebook qui permettent les interactions entre les utilisateurs, le tout nouveau groupe « Mobilisons-nous pour la Journée Mondiale du Diabète » proposera jusqu’au 16 novembre des informations sur la Journée et incitera ses membres à témoigner de la réalité de la maladie.

Dans les rues de Paris, avec le « blue circle » transformé en hula hoop : C’est un cercle bleu clair qui a été proposé par l’International Diabetes Federation pour symboliser toutes les actions autour du diabète et la nécessité de rassembler les énergies. Pour contribuer à la reconnaissance de ce signe de rassemblement, Novo Nordisk a décidé de distribuer dans les rues de Paris des hula hoops bleus au cours de la Journée Mondiale du Diabète, dans quelques lieux fréquentés par les enfants et les adolescents, notamment au Forum des Halles. Des animateurs seront présents lors de cette distribution pour donner aux volontaires des cours de hula hoops et faire ainsi passer le message que l’activité physique est un bon moyen à la fois de prévenir le diabète, mais aussi de mieux vivre avec la maladie pour les personnes concernées.

Une campagne en télé et en radio portée par Michel Fugain

Dernière pièce au dispositif lancé par Novo Nordisk lors de la Journée Mondiale, une nouvelle campagne télé et radio, née du constat que le diabète encore au 21e siècle une maladie « honteuse ». Son rôle : renforcer la connaissance du diabète dans l’Hexagone auprès du plus grand nombre et sensibiliser la population au dépistage. Le message de la campagne a été conçu avec l’aide d’un groupe d’experts diabétologues et chercheurs français, l’Association de Langue Française pour l’Etude du Diabète et des Maladies Métaboliques (ALFEDIAM) et l’Association Française des Diabétiques. Il sera porté en radio par la voix d’un parrain célèbre : Michel Fugain. C’est également sa silhouette qui sera visible en presse écrite pour reconnaître cette campagne orientée vers la prévention et la responsabilité, à partir du 14 novembre dans l’ensemble des titres de la presse quotidienne régionale, dans une quinzaine de titres de la presse médicale et diabétologie et en presse quotidienne urbaine gratuite. Les spots radios seront diffusés les 13 et 14 novembre.

(*) Etude Novo Nordisk-IFOP, réalisée entre le 26 et le 30 octobre 2007, sur un échantillon de 807 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 à 25 ans (méthode des quotas). Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne sur Internet.

Les résultats complets de l’étude, les visuels de la campagne, ainsi que des photos et illustrations, sont disponibles sur simple demande.

A propos de Novo Nordisk :

Entreprise de santé , pionnier et leader mondial dans la lutte contre le diabète, Novo Nordisk possède le portefeuille de produits destinés au traitement du diabète le plus vaste et le plus innovant, fruit d’une recherche dans laquelle l’entreprise investit fortement depuis sa création. Novo Nordisk occupe également une position de leader dans les domaines de l’hémophilie, de l’hormone de croissance, ainsi que dans celui des traitements hormonaux substitutifs utilisés lors de la ménopause. Basé au Danemark, Novo Nordisk possède des sites de production dans 6 pays, dont 1 en France (Chartres), est présent dans 80 pays et emploie 24 000 personnes.

Plus d’information : www.novonordisk.fr

(Communiqué de presse Novo Nordisk - 07 novembre 2007)

SOURCE : Novo Nordisk

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s