Inventer une nouvelle agriculture, écologique et intensive à la fois

lu 5591 fois

Au Salon international de l’Agriculture du 27 février au 7 mars 2010 (Paris - Porte de Versailles), le Cirad (Centre international de recherche agronmique pour le développement) présentera le thème de l’« intensification écologique » ou comment une agriculture durable peut nourrir neuf milliards d’êtres humains à l’horizon 2050, fournir énergie et biomatériaux tout en préservant l’environnement et les ressources naturelles.

« Inventer une nouvelle agriculture, écologique et intensive à la fois » - Crédit photo : CIRAD Au fil du temps, l’homme a artificialisé les milieux naturels pour mieux les maîtriser. En agriculture, il a privilégié les monocultures intensives et forcé les rendements par des apports massifs d’eau, d’engrais ou de pesticides. Cette forme d’agriculture est non seulement vulnérable aux changements environnementaux, mais elle a aussi des conséquences, comme la pollution, la dégradation des sols et la réduction de la biodiversité. Elle contribue également de façon importante à l’émission de gaz à effet de serre.

De plus, elle est inaccessible aux agriculteurs pauvres à cause de son coût élevé en intrants et en énergie. Face à ces constats, une révolution agricole est en cours, celle de l’agriculture « écologiquement intensive », ou intensification écologique.

Ce thème de l’intensification écologique est un des axes prioritaires du Cirad. Aussi les chercheurs ont-ils souhaité présenter quelques uns de leurs travaux et voies de recherche pour une agriculture écologique et intensive à la fois.

Pour de plus amples informations, consulter "Le Cirad au Salon international de l’agriculture".

SOURCE : CIRAD

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s