Interactions entre le pamplemousse et certains médicaments : mise au point de la FDOC

lu 9571 fois

Le Florida Department of Citrus (FDOC) s'efforce de clarifier les allégations concernant d'éventuelles interactions entre le pamplemousse et certains médicaments. Ces conclusions qui figurent dans un communiqué de presse du centre médical de l'université de Rochester daté du 17 janvier ne reposent sur aucune base scientifique solide. La priorité numéro 1 du FDOC est la santé des consommateurs face aux allégations d'interactions entre le pamplemousse et certains médicaments.

"Le communiqué de presse du centre médical de l'université de Rochester fait état de conclusions relatives à des décès et des grossesses qui sont sans fondement scientifique", a déclaré le docteur Hartmut Derendorf, professeur au collège de pharmacie de l'université de Floride.

"Un grand nombre d'études scientifiques ont mis en évidence des interactions entre le pamplemousse et certains médicaments, mais rien ne permet de conclure que la consommation de jus de pamplemousse a entraîné des décès ou des grossesses." Le docteur Derendorf a également mentionné un autre point important : il arrive que le pamplemousse augmente les niveaux de certains composants des pilules contraceptives, mais ceci ne nuit en aucun cas à l'efficacité de ces dernières et n'est donc pas responsable de cas de grossesses.

Le FDOC reconnaît que le jus de pamplemousse peut interagir avec certains médicaments hypolipémiants (destinés à faire baisser le cholestérol), comme le Lipitor, mais il n'a pas été démontré scientifiquement que cette interaction peut avoir des conséquences létales. Le FDOC travaille avec des experts renommés, parmi lesquels le docteur David Greenblatt, de la faculté de médecine de la Tufts University, pour diffuser des informations factuelles sur les interactions entre le pamplemousse et certains médicaments délivrés sur ordonnance. Les recherches effectuées par M. Greenblatt comportent plusieurs points importants :

  • Certains médicaments délivrés sur ordonnance interagissent avec le jus de pamplemousse, mais ce n'est pas le cas de LA PLUPART.
  • Les patients auxquels on a prescrit des médicaments interagissant avec le jus de pamplemousse et qui ne veulent pas respecter cette restriction sont informés qu'il existe d'autres médicaments qui n'interagissent pas avec le jus de pamplemousse. Ce sont des médicaments appartenant à la même classe, et qui ont les mêmes effets thérapeutiques ; il n'est donc pas nécessaire que ces patients évitent de consommer du jus de pamplemousse.
  • La consommation de jus de pamplemousse concomitamment à la prise de médicaments délivrés sans ordonnance ne présente pas de danger.
Les patients peuvent se rendre sur le site Internet www.druginteractioncenter.org afin de vérifier si le médicament qui leur a été prescrit y figure, et s'il existe une interaction entre ce médicament et le pamplemousse. En outre, nous incitons les patients à consulter leur pharmacien ou leur médecin pour s'informer des caractéristiques des médicaments qui leur ont été prescrits. Les interactions entre aliments et médicaments ne sont pas rares, et varient selon les individus et le type de prescription.

SOURCE : Golin Harris

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s