Insomnie, obésité et diabète : conséquences d'un sommeil perturbé

lu 8793 fois

Selon des études récentes : Le sommeil préserverait des désordres métaboliques, et en particulier du diabète. L'augmentation du diabète avec l'âge aurait comme co-facteur : les troubles du sommeil.

Selon Eve Van Cauter (Chicago),il existe un lien entre le manque de sommeil chronique réel, obésité et surtout risque de diabète. Les nuits de sommeil perturbé engendreraient de risques de diabète par résistance au glucose.

Prenons l'exemple d'un jeune adulte en bonne santé, s'il ne dort pas pendant 3 nuits d'affilée, il diminuera l'assimilation au glucose comme s'il avait grossit de 8 à 13 kilos.

Une étude a été faite avec 9 volontaires âgés de 20 à 30 ans, toujours à Chicago. Les 3 dernières nuits sur 5 ont permis de réaliser le test qui consistait à émettre des sons au bout de leur lit dès que ces personnes dormaient profondément et on s'apercevait que même si les sons ne réussissaient pas à les réveiller, ils ont diminué leur sommeil de 90% et au réveil, la sensibilité à l'insuline des personnes était réduite de 25%.

On peut conclure que le sommeil préserve des troubles métaboliques dont le diabète et que l'augmentation du diabète avec l'âge a un nouveau co-facteur : les troubles du sommeil.

Source :

  • AFP 31/12/07

(Docteur Elisabeth Levesque - Actualités IMAAGE du 28 janvier 2008)

SOURCE : Actualités IMAAGE

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s