Inquiétante progression de l'obésité malgré une stabilisation du surpoids en France

lu 3083 fois

Les résultats de l'enquête épidémiologique ObEpi - Roche qui étudie l'évolution de l'obésité et du surpoids en France tous les trois ans, confirment encore l'ampleur d'une dérive vérifiée dans tous les pays. La France grossit régulièrement, et malgré un ralentissement de cette croissance, on compte désormais près de 20 millions (19,81 millions) de gens en « surpoids » dont 5,9 millions d'obèses, soit 2 347 000 de plus qu'il y a neuf ans.

Entre 1997 et 2006, la population française a grossi plus vite qu'elle n'a grandi puisque les français ont pris en moyenne 2,1 kg et grandit de 0,4 cm, tandis que leur tour de taille a augmenté de 3,4 cm en moyenne.

Les chiffres d'ObEpi 2006, enquête réalisée par TNS Healthcare Sofres auprès de 23 747 adultes (15 ans et plus) et financée par la firme Roche (Institut Roche de l'Obésité) indiquent que 29,2% de la population, soit environ 13,9 millions de personnes, est en surpoids (IMC > 25) avec 35,6 % des hommes contre 23,3 % des femmes et que 12,4% de la population adulte présente une obésité (IMC > 30), soit plus de 5,9 millions de personnes, représentant une augmentation de 9,7% par rapport aux chiffres de 2003.

Selon le Pr Arnaud Basdevant, spécialiste de la nutrition (Hôtel Dieu, Paris) qui a coordonné l'étude avec le Dr Marie-Aline Charles, épidémiologiste (Inserm) : "Toutes les générations sont touchées, mais on devient obèse de plus en plus tôt, ce qui fait craindre des conséquences plus importantes et plus précoces pour les jeunes générations". La fréquence de l'obésité, considérée comme une épidémie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), reste inversement proportionnelle aux revenus et touche donc plus particulièrement les couches sociales défavorisées.

Aucune région n'est épargnée par la progression du phénomène. Mais en 2006, le Nord-Picardie reste la plus fortement touchée (18,1 %), suivie par l'Est (14,1 %) et le Bassin parisien (13,4 %). L'obésité progresse plus vite chez les femmes que chez les hommes avant 45 ans et chez les 65 ans et plus, la proportion d'obèses est plus importante que dans la population générale (16,5% contre 12,4%), même si elle diminue parmi les plus âgés (11,6% chez les 80 ans et plus).

Si les chiffres 2006 montrent une augmentation de la prévalence de l'obésité d'environ 5% par an depuis 1997, ils indiquent également une "stabilisation" apparente de la fréquence du surpoids depuis trois ans, mais également une progression régulière des formes graves responsables de pathologies secondaires sévères - diabètes, maladies cardio-vasculaires, hypertension artérielle, anomalies des graisses du sang - de 0,3% en 1997 à 0,8% en 2006.

L'augmentation du tour de taille de 3,4 cm en moyenne, qui ne devrait en principe pas excéder 100 cm pour les hommes et 90 pour les femmes, reflète une plus grande fréquence d'un excès de graisse abdominale et est directement associé à un risque cardio-vasculaire accru.

Selon le Dr Charles, "pour la génération née à la fin des années 70, la fréquence de 10 % d'obèses sera atteinte vers l'âge de 30 ans. "On voit de plus en plus de formes majeures d'obésité, les plus dangereuses pour la santé, en particulier chez les jeunes. Le système de santé doit s'attendre à accueillir de plus en plus d'obésités graves, y compris parmi les plus de 65 ans", avertit le Pr Basdevant.

"Un obèse a dix fois plus de risque d'être traité pour trois facteurs de risques vasculaires (diabète, hypertension, anomalies des graisses du sang...) qu'une personne de poids normal", rappelle le Pr Basdevant et selon les critères de l'enquête, seuls 53,5 % des Français ont un poids considéré comme "normal", 4,9 % sont jugés maigres (IMC < 17.5), 29,2 % sont trop corpulents, 11,6 % sont atteints d'obésité et 0,8 % ont franchi le cap de l'obésité massive (IMC > 40)).

Source : Alexandre Glouchkoff, Diététicien - Nutritionniste

SOURCE : Toute la diététique !

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s