Informations sur la santé et la nutrition : quelle confiance accorder au Web ?

lu 2452 fois

L'Internet permet d'avoir accès à quantité d'informations utiles sur la santé et la nutrition ; nous sommes nombreux à y avoir recours. Un Européen sur quatre surfe sur le Net pour y trouver des informations sur la santé. Cela n'est toutefois pas sans risque car on trouve tout aussi bien sur le Web des sites et des documents douteux.

Tout le monde peut créer une page Web pour informer et éduquer, mais aussi pour désinformer ou pour promouvoir des idéaux et des concepts bien précis. Peut-on partir du principe que les organismes de réglementation garantissent la qualité des informations qui circulent sur Internet ? Même s’il est vrai que la Commission européenne a émis plus de 15 directives à cet effet ces dernières années, leur application à l’échelle de l’Europe reste extrêmement délicate. En outre, l’Internet permet d’avoir accès à des documents produits en dehors de l’Europe qui ne sont donc pas assujettis à la législation européenne. Comment les internautes peuvent-ils savoir si ce qu’ils lisent est digne de confiance et de bonne qualité ?

L’ABC

Vous pouvez exercer votre jugement en vous posant deux questions fondamentales :

  • L’auteur du document maîtrise-t-il vraiment son sujet ?
  • Quelles sont ses motivations ?

Les réponses sont évidentes dans certains cas. Par exemple, certains sites Web manquent à l’évidence d’objectivité ou de crédibilité : grand renfort de publicité, style sensationnaliste, structure boiteuse, absence de références ou de cautions professionnelles, DES MAJUSCULES PARTOUT ET UNE PLÉTHORE DE POINTS D’EXCLAMATION !!!! Il existe des sites Web auxquels vous pouvez faire immédiatement confiance comme ceux créés par les agences publiques et les universités. Leur caractère scientifique ou leur vocation de service public est transparent et leur objectif est à l’évidence légitime. Mais en règle générale, il est difficile de savoir d’emblée si les sites Web consultés sont sûrs et dignes de confiance. La stratégie la plus sûre est de commencer vos recherches sur des portails et des sites Web réputés en matière de santé et de nutrition et, au besoin, de suivre les liens qui y sont généralement fournis pour obtenir des informations de bonne qualité. Toutefois, si vous utilisez un moteur de recherche généraliste comme Google pour chercher des informations sur la santé et la nutrition, qui pourra vous proposer des milliers de sites, vous aurez besoin de quelques conseils supplémentaires pour déterminer quels sont ceux qui hébergent des informations fiables.

Critères de qualité

La Commission européenne a récemment publié des directives sur les critères de qualité applicables aux sites Web consacrés à la santé. Ces critères sont les suivants :

Transparence, honnêteté et protection des données et de la vie privée

Les auteurs de sites Web qui n’hésitent pas à indiquer leur nom, leur adresse postale et électronique, leur numéro de téléphone, le type d’organisme auquel ils sont rattachés (public, privé, à but non lucratif) et leurs références font preuve de transparence vis-à-vis de leur identité. Vous pouvez trouver ces renseignements sur la page d’accueil ou à la rubrique À propos de. Recherchez les autres signes de transparence et d’honnêteté comme une définition claire du public visé ou l’identification de toutes les sources de financement du site (subventions, parrainages, annonceurs, etc.). Un énoncé de mission peut expliquer le but et l’objectif de l’organisme auteur du site Web. De nombreux sites Web ont pour vocation de promouvoir ou de vendre des produits et services. S’il s’agit là d’une vocation tout à fait légitime, il importe néanmoins de le savoir. Le problème ne tient pas à la publicité transparente mais à la publicité déguisée. Par exemple, méfiez-vous des « publi-reportages » qui donnent l’impression d’être scientifiques, mais dont la vocation est strictement commerciale.

Autorité et actualisation des informations

Il faut aussi vérifier les qualifications de l’auteur de l’article, s’assurer que celui-ci cite ses références bibliographiques, consulter les liens proposés vers des partenaires réputés et vérifier la date à laquelle l’article a été mis à jour. Consultez également les politiques en matière de contenu éditorial, de sécurité et de respect des données et de la vie privée — toutes sont un gage de professionnalisme.

Responsabilité

Le site Web doit également donner la possibilité aux utilisateurs de communiquer leurs réactions et s’être donné des politiques responsables en matière de partenariat ou de renvoi vers d’autres sites pour s’assurer que seules les personnes ou organismes dignes de confiance sont choisis comme partenaires ou référence.

Accessibilité

Le Site Web doit être convivial et offrir des moyens pour faciliter la navigation et la localisation des informations, etc.

Une saine habitude

Il est également conseillé de prendre l’habitude de consulter plusieurs sources d’information et de les comparer en privilégiant celles où vous êtes le plus susceptible d’obtenir des informations équilibrées et utiles. Même s’il n’est pas possible de garantir totalement la fiabilité des sources et la validité des informations, vous multipliez néanmoins les chances de vous faire une idée précise des opinions les plus généralement acceptées sur la question pour vous aider à prendre des décisions éclairées en matière de santé.

Références

  1. European Opinion Research Group (EORG). (Mars 2003) Eurobaromètre 58.0. Citoyens de l’Union européenne et principales sources d’information en matière de santé. Cliquez ici.
  2. Critères de qualité applicables aux sites Web consacrés à la santé de la Commission européenne. Cliquez ici.
  3. "Separating fact from fiction in the web" Food Insight Newsletter, (Mai/juin 2005) Cliquez ici.

SOURCE : EUFIC

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s