Il faut dépister systématiquement le saturnisme chez les jeunes enfants

lu 2259 fois

Une étude récemment publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) souligne l'importance d'un dépistage systématique des risques de saturnisme, intoxication au plomb menaçant le développement psychomoteur de l'enfant.

Une enquête de l’Inserm datant de 1999 montrait que 85 000 enfants souffraient de saturnisme en France, avec une plombémie supérieure à 100 microgrammes/litre.

Dans la nouvelle étude menée à Paris, 311 des 2 779 enfants de 12 à 20 mois examinés étaient jugés « à risques » et 22 d’entre eux étaient atteints de saturnisme.

95 % des enfants « à risques » habitaient dans des logements anciens et dégradés. La première cause du saturnisme infantile est liée à l’ingestion par les enfants de peintures au plomb dégradées.

Selon la recommandation de l’institut de veille sanitaire, il convient de « doser le plomb avant l’âge de 2 ans ».

(AFP, 11/04, Libération, 12/04)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s