Hyperactivité chez l'enfant : le BEUC demande l'interdiction de six colorants alimentaires

lu 5384 fois

Le Bureau européen des Unions de Consommateurs (BEUC) et 41 autres organisations demandent au Commissaire européen à la Santé, Androula Vassiliou, l'interdiction de six colorants alimentaires soupçonnés de favoriser l'hyperactivité chez certains enfants.

« Hyperactivité chez l’enfant : le BEUC demande l’interdiction de six colorants alimentaires » - Crédit photo : biotechno.site2.ac-strasbourg.fr Une étude [1] récente au Royaume-Uni a démontré un lien entre six colorants alimentaires [2], et l’hyperactivité chez certains enfants. En dépit de ces découvertes et du fait qu’il y ait de fortes raisons de penser que les additifs affectent le comportement des enfants, rien n’est encore prévu au niveau européen pour interdire ces substances dans les aliments.

Des experts nationaux se sont réunis le jeudi 11 avril pour discuter de ce problème au Comité Permanent de la chaîne alimentaire et de la santé, qui dépend de Direction Générale de la Santé et Protection des Consommateurs (DG SANCO).

Le BEUC et 41 autres organisations d’intérêt public ont envoyé une lettre à Madame la Commissaire Vassiliou (voir annexe), lui demandant d’interdire l’utilisation de ces six colorants.

Monique Goyens, Directrice générale du BEUC a déclaré: « il est inacceptable de laisser sur le marché des substances clairement suspectées d’augmenter l’hyperactivité chez les enfants, d’autant plus qu’elles n’ont aucune valeur ajoutée si ce n’est que de colorer la nourriture. L’Union européenne doit faire passer la santé de ses consommateurs les plus vulnérables avant tout autre intérêt.»

  1. Recherche au Royaume-Uni connue sous le nom de « l’étude Southampton »
  2. E102 Tartrazine, E104 Jaune de quinoléine, E110 Jaune orangé., E122 Azorubine , E124 Rouge cochenille A, E129 Rouge allura

(Communiqué de presse de l’Organisation européenne des consommateurs - 10 avril 2008)

SOURCE : Bureau Européen des Unions de Consommateurs

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s