Huile de lin : avis favorable sous conditions

8408 Réagir

En France, l'utilisation de l'huile de lin, très riche en acide alpha-linolénique (ALA), n'est pas autorisée pour la consommation humaine, alors qu'elle l'est chez certains de nos voisins européens.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

Le manque de données sur la stabilité de l'huile, sur son innocuité et son intérêt nutritionnel explique les avis défavorables émis jusqu'à ces dernières années par l'Afssa.

Dans un nouvel avis de juillet 2006, l'Afssa ne s'oppose plus à l'autorisation de l'huile sous certaines conditions : crue et en mélange avec d'autres matières grasses d'assaisonnement ou à tartiner apportant suffisamment de tocophérols afin de limiter la production de dérivés oxydés et d'éviter des apports excessifs en ALA ; présentant la mention étiquetée de non-utilisation chez les moins de 3 ans.

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles