Hérédité et obésité : une nouvelle piste

1850

Les mères obèses auraient tendance à nourrir davantage leur enfant et à passer moins de temps à jouer avec eux et/ou à s'en occuper.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM
Débloquez cette page avec Multipass

Conséquences: les rejetons dorment plus longtemps et accumulent les calories. Une voie toute tracée vers l'obésité...

Ces résultats d'une étude américaine portent sur un tout petit nombre d'observations (5 mères avec leur enfant de 4 ou 5 mois). Mais, pour les chercheurs qui s'intéressent à l'hérédité de l'obésité, ils constituent sans conteste une nouvelle piste intéressante à suivre...


(Nutrition Journal 2005; 4 (1) : 17)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles