Publicité

Halte aux aliments ultra transformés !

2773 Réagir

Halte aux aliments ultra transformés !

Selon Anthony Fardet, chercheur en alimentation préventive et holistique, le potentiel santé d’un aliment ne dépend pas essentiellement de sa composition nutritionnelle. Il dépend aussi et surtout de sa structure physique, et donc de son degré de transformation. Il propose ainsi une approche tout à fait inédite de la nutrition qui pose les bases d’une alimentation préventive plus saine et plus éthique.

Publicité

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

Qu'est-ce que la nutrition holistique ?

L’aliment est plus que la somme de ses nutriments : c’est un tout. L’aliment est un ensemble de nutriments encapsulés dans une matrice. Et ces nutriments agissent en synergie dans l’organisme. La nature fournit un éventail d’aliments potentiellement bénéfiques pour l’homme et c’est l’intervention de l’homme qui modifie ce potentiel santé via la transformation (et via aussi les quantités ingérées). Ainsi, un fruit consommé entier est plus bénéfique pour la santé qu’en compote ou en jus. Cette approche holistique de la nutrition va à l’encontre de l’approche réductionniste actuelle qui ne considère l’aliment que comme une somme de calories et de nutriments sans liens entre eux.

Les recommandations nutritionnelles officielles sont-elles pertinentes ?

L’approche actuelle des autorités sanitaires n’est pas la solution car elle est fondée sur une approche réductionniste. Les autorités sanitaires pointent du doigt l’excès de matières grasses et de sucre or matières grasses et sucre ne sont pas les responsables de nos maladies chroniques. Ce sont les aliments ultra-transformés qui en sont les véhicules et qui ont perdu une partie de leur effet matrice. Ces aliments sont peu rassasiants.

La science de la nutrition actuelle considère les aliments comme une simple addition de nutriments (lipides, fibres, minéraux, vitamines). Cette approche nous induit en erreur car elle conduit bien souvent à réduire le potentiel santé d’un aliment à 1 ou 2 de ses nutriments. C’est comme si tout le potentiel santé d’une orange était dû à la vitamine C ou celui du lait au calcium. C’est absurde. On ne pourra pas lutter efficacement contre les maladies chroniques de civilisation, on devrait dire d’industrialisation, en s’intéressant uniquement à la composition nutritionnelle des aliments. L’effet « matrice » et le degré de transformation doivent aussi être pris en compte.

Et si finalement les conseils nutritionnels avaient tout faux ? Une fois ce sont les graisses qu’il faut éviter. Une autre fois les sucres … Pendant ce temps, obésité, diabète et cancers progressent.

Les matières grasses et le sucre ne sont pas les vrais responsables de nos maladies chroniques

Pour éviter d’être malade, il ne faut pas manger moins de sucre ou plus de fibres ou moins gras, il faut manger vrai, à savoir de la vraie nourriture, des aliments naturels, peu transformés et éviter au maximum les aliments ultra-transformés.

Publicité

Selon le Dr. Anthony Fardet, les vrais coupables ce sont les aliments ultra transformés qui ont envahi nos supermarchés depuis les années 1980.

L’ultra transformation déstructure l’aliment d’origine et lui fait perdre ses vertus santé. Elle nécessite aussi l’ajout d’une kyrielle d’additifs et d’agents « cosmétiques » suspects. Pour Anthony Fardet, ces faux-aliments sont la première cause de de mortalité.

Halte aux aliments ultra transformés ! Mangeons vrai

Il est urgent de revenir aux fondamentaux. D’abord en sachant identifier un aliment ultra transformé et le livre d'Anthony Fardet « Halte aux aliments ultra transformés ! Mangeons vrai » en donne les caractéristiques, exemples à l’appui.

Ensuite en mangeant vrai. Pour y parvenir, l’auteur révèle les 3 règles d’or d’une alimentation saine et holistique. Celle-ci favorise aussi une agriculture éthique et durable.

En suivant les conseils de ce livre nous pouvons tous gagner au moins 10 ans d’espérance de vie en bonne santé !

Pour vous faire une meilleure idée du contenu de l'ouvrage du Dr. Anthony Fardet, consultez-en un extrait détaillé.

SOURCE : Thierry Souccar Editions

Cela pourrait vous intéresser

Publicité