Grossesse : sortir l'acide folique de l'ombre

lu 12711 fois

L'acide folique permet de réduire fortement le risque de certaines malformations congénitales, pour autant qu'il soit pris à temps. Aux États-Unis, de nombreux aliments sont enrichis, mais cela ne semble pas suffisant. D'où cette nouvelle initiative qui consiste à rendre plus visibles les aliments qui en délivrent suffisamment.

Contrairement à l'apport en énergie ou en certains nutriments, comme le fer, dont les besoins n'augmentent que très progressivement au cours de la grossesse, l'acide folique ou vitamine B9 doit déjà être apporté en quantité accrue avant la conception. C'est en effet au cours du premier mois de grossesse que se ferme le tube neural du foetus, moment crucial où un statut suffisant en acide folique peut réduire le risque de développer des malformations du type spina bifida. Autrement dit, lorsque la grossesse est connue, il est déjà trop tard pour agir... D'où l'importance d'une approche préventive capable de toucher toutes les femmes qui envisagent une grossesse, ce qui n'est pas une mince affaire. D'autant que bon nombre de grossesses ne sont pas planifiées...

10 ans d'enrichissement

C'est pour toucher l'essentiel de la population que les États-Unis ont choisi l'option de l'enrichissement en acide folique de denrées de base : depuis 1998, les farines et les produits céréaliers sont couramment enrichis. Et depuis cette date, le taux de défaut du tube neural a connu une baisse de 26 %. C'est déjà pas mal, mais cela pourrait être mieux, notamment pour ce qui est de la sensibilisation des femmes à cette problématique et de l'information sur les sources de B9.

Une étude récente menée par March of Dimes, une association sans but lucratif active dans le domaine de la grossesse et de la santé des nourrissons, révèle qu'aux États-Unis, seules 12 % des femmes âgées de 18 à 45 ans savent que l'acide folique doit être pris avant la grossesse. Par ailleurs, de nombreux produits céréaliers, comme le pain blanc enrichi, ne sont pas perçus comme étant une bonne source d'acide folique, alors qu'ils en contiennent deux fois plus que des pains multicéréales non enrichis, mais perçus comme étant riches en B9.

C'est donc pour améliorer la visibilité des produits qui délivrent suffisamment d'acide folique et pour sensibiliser les futures mamans à l'importance de l'acide folique pendant la grossesse que March of Dimes met en place un logo « folic acid for a healthy pregnancy » qui sera appliqué sur l'emballage de différents produits de grains enrichis en acide folique. Espérons que cette démarche ne conduise pas à valoriser plus les produits céréaliers raffinés sous prétexte qu'ils sont enrichis en B9...

Plus d'infos sur : www.marchofdimes.com

(Nicolas Guggenbühl, Diététicien Nutritionniste - " HEALTH & FOOD " News du 30/01/08)

SOURCE : Health and Food

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s