Grossesse multiple : quelles recommandations nutritionnelles ?

lu 3873 fois

Aux États-Unis, depuis 1996, les technologies de procréation assistée seraient responsables d'une augmentation de 40 % des grossesses multiples (GM), avec un risque accru de prématurité et de complications pour la mère et l'enfant.

L'hypertension est la principale complication pour la mère. La prématurité, sept fois plus fréquente, est la plus grave conséquence pour l'enfant, avec davantage de problèmes respiratoires (19,3 à 29 % chez les jumeaux). Cinquante pour cent des enfants nés de GM ont moins de 2,5 kg et 10 % moins de 1,5 kg versus respectivement 6 et 1 % dans le cas des grossesses uniques (GU). Des jumeaux ont douze fois plus de risque d'avoir des troubles du développement cérébral.

L'adaptation de l'organisme maternel est conséquente : augmentation de la production hormonale, du volume sanguin, du placenta et de l'utérus, qui, à 25 semaines de gestation, équivaut à un utérus de GU à terme !

Une obèse a plus de chances qu'une femme maigre de mener une GM à terme. La prise de poids totale recommandée est de 20 kg et doit débuter plus tôt. Ainsi, par rapport à une GU, un apport supplémentaire de 150 kcal/j et de 10 g/j de protéines est souhaitable. La part de glucides et de lipides ne change pas. Une attention particulière doit être accordée à la couverture des besoins en AGE (Acides Gras Essentiels) qui sont accrus.

Une supplémentation quotidienne en vitamines (Vit) et minéraux est conseillée avec : 15 mg de zinc, 2 mg de cuivre, 250 mg de calcium, 2 mg de Vit. B6, 300 µg d'acide folique, 50 mg de Vit. C, 5 µg de Vit. D et 30 mg de fer à partir de la 12ème semaine de gestation.

(Nutrition Reviews 2005 ; 63(9) : 295-302.)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s