Grossesse et obésité des enfants

4614

Une étude réalisée par les chercheurs du Royal Veterinary College de Londres montre que les futures mères qui ingèrent plus de sucreries et de graisses pendant leur grossesse mettront au monde des enfants à risque d'obésité.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM
Débloquez cette page avec Multipass

Selon les chercheurs londoniens, une zone du cerveau contrôle le plaisir de manger. Cette zone peut envoyer des signaux qui annulent l'action des hormones régulant l'équilibre entre la faim et le sentiment de satiété. Ce qui explique qu'on mange davantage ce qu'on aime bien.

Le professeur Neil Stickland souligne que "si le foetus est habitué à des aliments riches en sucre, sel et graisse par le régime alimentaire de la mère, l'enfant demandera ce type d'aliments une fois né".

(Aujourd'hui en France, 21/08)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Cela pourrait vous intéresser