Grenelle de l'Environnement : position de l'Association Nationale des Industries Alimentaires

lu 2948 fois

La 2ème phase du Grenelle de l'Environnement a été lancée le 27 septembre dernier avec la présentation officielle, au cours d'une conférence de presse donnée par Jean-Louis Borloo, des propositions qui sont ressorties des réflexions des six groupes de travail. Cette large consultation du public, qui comprend notamment des réunions en région, sera l'occasion, pour l'industrie alimentaire de rappeler ses positions.

En particulier, l'ANIA (Association Nationale des Industries Alimentaires) souhaite qu'aux côtés de l'agriculture biologique et de l'agriculture HVE (haute valeur environnementale), soit favorisée une démarche globale d'amélioration des bonnes pratiques agricoles, généralisable à une majorité d'exploitations et permettant le mouvement vers le progrès continu, en complément des exigences réglementaires. Celle-ci est reprise dans les propositions officielles, sous le terme d'agriculture durable.

Sur les propositions relatives aux déchets ménagers, elle soutient fermement la prévention des gaspillages, l'éco-conception des produits, le développement de la collecte et du recyclage des déchets d'emballages ménagers. Cela pourrait être réalisé en définissant par exemple une tarification incitative du financement du service public et en étendant la collecte, soutenue par Eco-Emballages et Adelphe, aux déchets d'emballages ménagers et assimilés qui ne se retrouvent pas dans les ordures des ménages.

Par ailleurs, l'information environnementale est un enjeu majeur pour les industriels, qui sont déjà soumis à des obligations importantes. L'ANIA souhaite que les entreprises puissent, volontairement et de façon responsable, communiquer auprès de leurs clients sur des critères écologiques.

Enfin le sujet du changement climatique reste central. L'ANIA est très satisfaite que le Grenelle de l'Environnement permette d'aborder ces questions, en associant l'ensemble des acteurs ayant un impact sur les émissions de gaz à effet de serre et en s'intégrant dans un contexte européen et international.

SOURCE : Association Nationale des Industries Alimentaires

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s