Graisses et cancer...

lu 3430 fois

En réduisant sa consommation de graisse de 20 à 35 %, on diminue fortement les risques de voir apparaître un cancer. C'est le résultat de trois études portant sur la consommation de lipides et le risque de cancer.

Les chercheurs jugent d’ailleurs les résultats obtenus suffisamment instructifs pour faire du régime pauvre en graisses une recommandation.

François Esinger indique, lui, dans La Marseillaise qu’ « une mauvaise alimentation est impliquée dans 30 % des cancers ». Pour autant, le caractère pluri-factoriel du cancer n’est plus à démontrer. A cet égard, Jean-Paul Moati (Inserm) souligne que, « même si la pollution est probablement responsable de l’augmentation des lymphomes et certaines leucémies, le tabac et l’alcool restent les plus grands polluants ». La prévention reste dans ce cadre particulièrement insuffisante en France.

(Le Quotidien du Médecin, La Marseillaise, 09/02)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s