Gérer sa sensation de faim dès le petit déjeuner : besoins physiologiques et réalités de consommations

lu 4195 fois

Le petit déjeuner, premier repas de la journée, est essentiel à un bon équilibre alimentaire. D'après des données exclusives CCAF 2007 (*), bon nombre de Français le savent puisque 90% d'entre eux prennent un petit déjeuner chaque jour, dans lequel les céréales occupent une place importante.

« Gérer sa sensation de faim dès le petit déjeuner : besoins physiologiques et réalités de consommations » - Crédit photo : www.clg-mignet.ac-aix-marseille.fr Cependant, on constate en 2007 une forte baisse de la prise de petit déjeuner chez les adolescents : seulement 54% d’entre eux en prennent un chaque jour contre 79% en 2004 ! Autre constat : une forte diminution du pourcentage des petits déjeuners équilibrés, de l’ordre de 5% dans les groupes de population.

Au sein de ce premier repas, les céréales figurent aujourd’hui parmi les ingrédients solides les plus consommés par les enfants et adolescents (les céréales sont plus consommées que le pain et que les viennoiseries). En 2007, les enfants sont ainsi 31% à prendre un petit déjeuner à base de céréales, ce qui représente le petit déjeuner le plus consommé, les adolescents sont 25%.

Appréciées pour leur praticité, leur diversité et leur goût, les céréales présentent également des atouts nutritionnels importants, mis en évidence par l’étude CCAF 2004 et confirmés par CCAF 2007. Les céréales favorisent en effet la consommation de lait et contribuent efficacement aux apports nutritionnels et à l’équilibre alimentaire. Elles constituent ainsi la 1 ère source d’apports alimentaires en fer et se situent dans les 3 premières sources de vitamines B.

De plus, les céréales contribuent aux apports des enfants en glucides, hème source d’apports en amidon et 9ème en glucides simples. Les céréales du petit déjeuner sont par ailleurs consommées à près de 13% en dehors du petit déjeuner, en particulier au goûter à près de 9%.

Les consommateurs (15 ans et +) de céréales du petit déjeuner sont soucieux de leur santé : Ils sont globalement plus actifs physiquement que les non consommateurs (36% vs 26%) et tiennent plus compte des exigences de santé en matière d’alimentation 61% contre 58% (ils privilégient, les féculents, les laitages...). Les consommateurs de céréales du petit déjeuner sont ainsi plus nombreux à être normo-pondéraux que les non consommateurs (76% vs 58%). Ils sont également plus nombreux à juger de la qualité d’un produit d’après sa composition (17% vs 13) ou son goût (38% vs 27%).

(*) Étude sur le petit déjeuner réalisée par le CREDOC en 2009 (pour Kellogg’s) base enquête Comportements et Consommations Alimentaires des Français en 2007 (méthodologie : un ensemble de 2404 individus représentatif de la population française : 853 enfants de 3 à 12 ans, 379 adolescents de 13 à 19 ans, 1172 adultes de 20 ans et plus.

(Communiqué Kellogg’s - Dietecom, 27 mars 2009)

SOURCE : Kellogg’s

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s