Futures mères : une campagne sur la vitamine B9

lu 7059 fois

Une femme sur deux manque d'acide folique. Or, chez une femme enceinte, cette déficience peut avoir des conséquences importantes sur la santé de l'enfant à naître. a ce sujet, l'Inpes diffuse massivement auprès des professionnels de santé un dépliant d'information et une affiche à apposer dans les cabinets médicaux et les pharmacies.

Folates, acide folique ou vitamine B9 : ces trois noms désignent une seule et même substance, qui doit son appellation au latin folium (feuille), car elle est présente dans les légumes verts à feuilles comme les épinards, les salades mâche et laitue, les endives, le chou, les poireaux, les artichauts. On la trouve également à des doses très importantes dans la levure (type levure de bière en paillettes) et à dose plus faible dans une multitude d'autres aliments (voir encadré ci-contre).

L'acide folique joue un rôle non négligeable dans le bon déroulement d'une grossesse. Au moment de la conception puis lors des quatre premières semaines, un déficit important peut, dans certains cas, entraîner une anomalie de la fermeture du tube neural - l'ébauche de la future moelle épinière du bébé -responsable de handicaps souvent irréversibles.

Si une alimentation riche et variée conforme aux repères du Programme National Nutrition Santé (PNNS) fournit un apport en folates, il est à compléter par une prescription médicamenteuse deux mois avant et un mois après la conception afin de réduire les risques d'un retard de croissance ou de malformations.

L'Inpes édite une affiche destinée aux cabinets médicaux et aux pharmacies, qui incite les femmes à se renseigner auprès de leur médecin et une brochure pratique de 8 pages, rappelant les bienfaits de la vitamine B9 et les aliments qui en contiennent.

La vitamine B9 est présente dans beaucoup d'aliments, mais sa teneur varie considérablement d'une denrée à une autre : très forte pour la levure, forte pour les épinards, le melon, les noix, les fromages affinés, moyenne pour les autres légumes à feuille (laitue, chou, poireau, endive) et faible dans les féculents, les viandes et les poissons. La brochure de l'Inpes dresse la liste des produits à privilégier pour renforcer l'apport en folates.

Les femmes, en particulier celles qui ont un désir d'enfant, n'ont pas forcément conscience du possible déficit en vitamine B9. Ce dernier peut avoir des causes multiples : alimentation pauvre en fruits et légumes et en nutriments énergétiques, régimes fréquents sans contrôle médical. La pilule contraceptive, le tabac, l'abus d'alcool et certains traitements médicamenteux majorent également le risque de déficit.

L'acide folique est fragile. Une exposition prolongée à la lumière, à la chaleur ou encore à l'eau peut facilement le détruire. Pour préserver la vitamine B9, en particulier celle contenue dans les produits frais, la brochure donne plusieurs conseils pratiques : conservation au réfrigérateur, consommation dans les jours qui suivent l'achat, préférence pour la cuisson à l'étouffée ou à la vapeur et enfin absence de rinçages prolongés.

SOURCE : INPES

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s