Fruits, légumes et féculents : mettre fin aux idées reçues

lu 3871 fois

Le Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative et l'INPES lancent une nouvelle campagne de communication pour rendre plus concrets deux des neufs repères de consommation du Programme national nutrition santé (PNNS) : « Au moins 5 fruits et légumes par jour » et « Des féculents à chaque repas ». Cette campagne vise à mettre fin aux idées reçues et à transmettre tous les trucs et astuces pour adopter ces repères au quotidien.

« Fruits, légumes et féculents : mettre fin aux idées reçues » Bien manger n’est pas inné et ce que nous mangeons chaque jour est lié à nos habitudes, à nos modes de vie, à nos goûts... L’alimentation et l’activité physique sont à la fois des plaisirs de l’existence et des clefs essentielles pour maintenir un bon état de santé ou le recouvrer. Aujourd’hui, il est en effet scientifiquement établi que « bien manger » et « bien bouger » sont des facteurs de protection contre les maladies cardiovasculaires, le cancer, le diabète, l’obésité…

Fruits et légumes, féculents : une consommation encore insuffisante

Seuls 42,8 % des adultes et 20 % des enfants de 3 à 17 ans consomment au moins 5 fruits et légumes par jour. Entre 1999 et 2006, on note cependant une augmentation de la consommation de fruits frais et transformés de 10 % chez les hommes et de 24 % chez les femmes. Le prix, en particulier des fruits et légumes frais, le temps et le savoir-faire nécessaires pour les préparer sont des freins au passage à l’acte.

Par ailleurs, seuls 33,1 % des enfants de 3 à 17 ans et 49,1 % des adultes atteignent le repère du PNNS incitant à la consommation de féculents à chaque repas. Il existe de grandes différences entre hommes et femmes : seules 38 % d’entre elles atteignant le repère contre 60,1 % des hommes. L’idée fausse selon laquelle « les féculents font grossir » persiste en effet, principalement chez les femmes.

Une campagne pour favoriser le passage à l’acte

Pour permettre à chacun d’adopter le comportement et le mode de vie les plus favorables à sa santé, l’INPES a développé la notoriété des neuf repères de consommation du PNNS. Il poursuit aujourd’hui son action en proposant leur mise en pratique. La communication relative à la nutrition s’attache désormais à rendre accessibles les conseils nutritionnels du PNNS afin de favoriser le passage à l’acte.

L’objectif de cette nouvelle campagne est de permettre une meilleure compréhension des deux repères « Au moins 5 fruits et légumes par jour » et « Des féculents à chaque repas » pour aider chacun à se les approprier et à les mettre en pratique dans son quotidien.

Deux spots TV, consacrés chacun à un repère de consommation, seront diffusés du 5 au 27 juin 2008 sur les chaînes hertziennes, les chaînes du câble et dans les DOM. Ils permettent de mettre fin aux idées reçues et visent à apporter des solutions concrètes. Ainsi, il est tout à fait possible de consommer des fruits et des légumes, frais, en conserves ou surgelés et de bénéficier des mêmes qualités nutritionnelles. Par ailleurs, il existe de nombreux féculents : pain, pommes de terre, pâtes mais également flageolets et riz… que l’on peut consommer.

Les programmes diffusés

Get the Flash Player to see this player.

Deux dépliants sur les deux repères du PNNS ont été édités. Ludiques et illustrés, ils apportent de nombreuses informations sur la mise en pratique de ces deux repères de consommation sous la forme de questions/réponses tout en expliquant pourquoi leur consommation est bénéfique pour la santé. Ils seront diffusés dans plusieurs grandes villes via une opération de partenariat avec le journal « 20 minutes ». Ils seront également diffusés auprès de tous les acteurs de terrain concernés par la nutrition.

Référence en matière d’informations nutritionnelles pour le grand-public, www.mangerbouger.fr, le site de la nutrition santé plaisir, évolue avec un nouveau design et de nouvelles informations. Désormais, de nouvelles rubriques apportent des informations pratiques, pour passer à l’acte et appliquer au quotidien les recommandations du PNNS. Chacun (adolescents, parents, seniors, femmes enceintes…) y trouve les réponses aux questions qu’il se pose sur la nutrition et les moyens d’agir.

Pour de plus amples informations, consulter le dossier de presse complet

SOURCE : INPES

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s